FERMER

Un verset, une vidéo, un message ne sont rien pourtant certains matins ils sont une réponse de Dieu à vos prières, vos souffrances, vos interrogations. Nous n’y sommes pour rien, en tant que simples serviteurs, toute l’équipe du Top travaille avec persévérance pour développer des outils et nous mettons notre foi en Dieu pour les utiliser selon ses plans. Votre don fait vraiment la différence ! MERCI.

Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Un chrétien doit-il toujours faire passer les autres avant lui ?

Un chrétien doit-il toujours faire passer les autres avant lui ?

Nous sommes invités à être les porteurs des valeurs de l’Evangile qui met en avant l’humilité.

Faut-il donc toujours laisser la première place aux autres ?

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Matthieu 22.39

On comprend tous qu'il faut aimer son prochain. Que cela ne nous fasse pas oublier que nous avons aussi à nous aimer nous-mêmes, à prendre soin de notre personne.

Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
Philippiens 2.3-4

Pour être applicables, ces versets doivent être bien compris. L'injonction est valable dans la mesure où elle est réciproque. Il est parlé de chacun. Si l'une des parties joue le jeu et l'autre non, il y a déséquilibre et le risque existe que l'une prenne l'ascendant sur l'autre.

Faire passer l'autre avant soi ? Alors oui car nous sommes appelés à aimer, à mettre en pratique les valeurs du Royaume, à servir comme Jésus.

Non, si nous sommes méprisés et rabaissés comme des paillassons, si nous permettons, voire encourageons notre vis-à-vis à se prendre pour le centre du monde.

Jésus s'est sacrifié. Il a aussi osé dire non à ceux qui voulaient le faire dévier de sa mission.

Porter un bon témoignage par nos actes ? Voici quelques questions à se poser, pas si loufoques :

  • A la caisse du supermarché, si le client derrière moi n'a qu'un article, est-ce que je l'invite à me "dépasser" ?

  • Si le conducteur qui me précède laisse passer "trop" de voitures dans le carrefour, est-ce que je le klaxonne ?

  • Dans un buffet de desserts, est-ce que je me précipite pour "sauver" les meilleures parts ?

  • Lors d'un appel pour des nettoyages dans l'église, est-ce que j'attends que tout le monde ait levé la main avant moi afin d'éviter le service ?

  • Est-ce que je réagis si un collègue qui habite à 500 mètres occupe toujours une des rares places de parking de l'entreprise, m'obligeant par là à tourner 10 minutes dans le quartier ?

Nous sommes donc appelés à aimer, à respecter autrui et aussi à nous faire respecter. Tout est dans la manière et le dosage. Prier, chercher la volonté de Dieu pour toujours mieux aimer notre prochain et nous-mêmes est un programme qui dure toute une vie. Courage !

28 commentaires
  • Vincent Guillemoteau
    Équipier du Top

    Merci !
  • Rebecca Kango

    Courage,parce que c'est pas facile quand souvent les gens abusent de ta gentillesse parce que tu es chrétien, ça va mal. Mais nous devons rester des modèles comme Jésus.
  • filippo

    Pour un amour saint, efficace et dans la volonté du Père, le "tiercé" gagnant sera toujours (dans l'ordre) : 1- Aimer Dieu. 2- S'aimer soi-même (et prendre soin de soi). 3- Aimer l'Autre. N'oublions pas que c'est aussi par l'Amour de Dieu présent en nous que nous sommes capables de donner. ALORS, sans complexe, oui, vous pouvez vous faire passer avant les autres (même s'ils sont aimables) ; ce n'est pas de l'égoïsme, c'est faire les choses dans l'ordre du Père !
  • Stéphanie N'GUESSAN

    J'ai passé toute ma vie à mettre les autres devant moi et ça m'a coûté un manque d'estime de moi. Je continue de le faire mais j'impose le respect mutuel. Ceux qui se prennent pour le centre du monde le prennent mal moi tant que je suis dans la voie de Dieu je ne considère pas le reste j'avance la tête haute et quand je peux je prie pour eux. Sinon c'est lassant de se mettre toujours au dessous sans même recevoir un peu de considération des autres
  • Susie Conway

    Pour prendre l'exemple de la circulation faire passer les autres avant soi revient à en bloquer d'autres derrière soi ... il faut être équilibré ... Franchement, je n'ai pas pu répondre à cette question taboue. Il aurait fallu l'option "ça dépend" ;)
  • Rachel

    Oui, c'est une question de dosage, cela vient souvent de l'éducation que l'on a reçu, certaines personnes en viennent à devoir apprendre à dire NON. Son prochain comme soi même, nous donne en référence: nous mêmes. Quand je rencontre une personne qui est dans un besoin que je n'ai pas, bien sûr, je vais l'aider.
  • pierre6

    Soyons juste çà dépend des circonstances je l'est fait déjà fait plusieurs fois on me là déjà fait aussi; tiens une histoire vraie le jeudi 6 de ce mois j'ai été dans une boulangerie qui viens d'ouvrir ces portes et on donnais deux baguettes pour trois j'ai dit oui je suis partie avec cinq baguettes en rentrent de chez moi mon voisin étais devant la porte d'entré je lui est donné une elle très contente et moi aussi par ce que je sais que j'ai fait une bonne acte pour la gloire de Dieu Amen. merci d'exister!!!
  • eliakim tekuwnah zahou tissïnou

    Dieu nous bénissent, moi je suis pas d'acord qu'un chrétien fasse passer les autres avant lui. Ce n'est pas ce que Dieu nous demandent.car aimer son prochain c'est ne pas lui faire du mal,et non lui céder votre place. Sinon le roi David allait céder son trône à saul, ou madocher allait donner sa place à haman. Ils ont tous garder leurs places et cela ne veux pas dire qu'ils sont méchants. Shalom à tous
  • HYRAM

    Merci pour ce message très pertinent en ces temps difficiles, mais gardons à l’esprit l’amour du prochain. QDTB richement ; amen 🙏
  • lumineuse21

    "Nous sommes donc appelés à aimer, à respecter autrui et aussi à nous faire respecter. Tout est dans la manière et le dosage. Prier, chercher la volonté de Dieu pour toujours mieux aimer notre prochain et nous-mêmes est un programme qui dure toute une vie. Courage !" Je dis AMEN! Soyons des enfants de Dieu équilibrés. Nous avons Jésus comme modèle par excellence. Que notre Dieu et Père nous aide à développer "l'art de la réciprocité" avec amour. Restons bénis
  • rajoo

    Aime ton prochain comme toi meme.
  • AntoinetteKouakou

    Toujours à la tête et non à la queue ! Amen
  • chloedora

    Amen très judicieux, merci d'exister
  • Jean Luc Llinares

    Un chrétien doit il toujours faire passer les autres avant lui ? Que veux dire faire passer ? Passer où comment ? Je dirai aimer son prochain comme sois même et aimer les autres comme nous meme tout partager leurs besoins les bénir comme ferait Jésus Christ Notre Roi et Sauveur
  • FB.yclervil

    Non pas dutout.
  • chicopu

    Le texte est très édifiant et bien expliqué ce vrai ça dépend de circonstance, il faut l'équilibre ; DIEU nous commande d' aimer son prochain comme sois même(Mt 22;39) ,Ph 2;3-4 nous demande de considérer aussi les intérêts des autres , les enfants de Dieu doivent être la tète et non la queue .
  • Carole

    Question intéressante. Je crois que Tout est question d'équilibre . Comme vous le dites nous ne sommes pas des paillassons et parfois quand des situations causées par des personnes mal intentionnées à notre égard nous déstabilisent et nous font mal , je crois qu'il faut montrer justement qu'on n'est pas prêt à tout accepter . Jesus lui même n'acceptait pas tot , il a réagit dans le temple à cause des marchands. Alors bien sur pour le quotidien , il est important de demander au Seigneur de nous libérer de notre egoisme . On est aussi là pour montrer l'Amour de Dieu , être des témoins. Si on se comporte comme les autres , comment les hommes verront ils le Seigneur à travers nous ? Nous devons être doux et humbles de coeurs comme l'était notre Seigneur mais quand les gens dépassent les limites à notre egard on peut parfaitement remettre les choses en place avec douceur et fermeté sans colère . Donc faire passer les autres avant nous OUI mais ne pas tout accepter quand les gens exagèrent et veulent en profiter . C'est en tous les cas ma vision des choses .
  • breizh29

    la réponse est dans le verset d'introduction Math.22.39 " Tu aimeras ton prochain comme toi-même.." plus nous réalisons l'amour de Dieu pour soi, plus nous nous aimons nous-même, non par égoïsme...mais parce que son amour nous nourrit et que nous sommes prêt à la partager. S'il nous est toutefois difficile de l'appliquer chaque jour demandons à Dieu , dans notre relation avec lui pour toujours mieux aimer notre prochain....
  • davhod777

    Dans le passage de Philippiens2.3-4 il y a un petit mot, qui passe presque inaperçu et qui pourtant est la réponse à notre question tabou: AUSSI. Que chacun au lieu de considérer ses propres intérêts, considère AUSSI celui des autres. Il ne s'agit donc pas d'être aux extrêmes mais de mettre mes intérêts ET ceux des autres dans la balance et de rechercher l'équilibre. Nous retrouvons la même idée dans 2Corinthiens8.13-14 "Car il s'agit non pas de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d'EGALITÉ: dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en sorte qu'il y ait égalité". Et donc il est question de toujours prendre en compte mes intérêts ET ceux de l'autre en imaginant une solution d'équilibre; il est évident que selon les circonstances parfois mon intérêt sera privilégié, parfois ce sera celui de l'autre et d'autres fois les deux seront à égalité. Nous voyons que ce n'est pas en suivant la chair que nous y parviendrons, celle-ci étant égoïste de nature; ce n'est qu'en nous laissant véritablement guider par le Seigneur en toutes circonstances, que nous parviendrons à trouver le bon positionnement du curseur, dans un esprit d'amour qui donne gloire à son nom.
  • Maya76

    Amen. Merci beaucoup pour cet enseignement !
  • ng.basila

    Une fausse manœuvre a posté mon commentaire avant que je le finisse. Je disais , que suivre Jésus-Christ signifie d'abandonner lui-même même , s'oublier pour le bonheur de l'autre , accepter que ses désirs passent après ceux des autres , oublier ses problèmes et mettre avant tout ceux des autres. Se rabaisser ,se voir toujours inférieur à l'autre , malgré tout ce que l'on peut posséder etc.. à l'exemple de Christ qui était Dieu mais a vécu comme un faible , un pauvre et s'humiliant en se rendant obéissant jusqu'à la mort de la croix , à cette mort honteuse. Oui il faut s'humilier pour un bien . Non il ne faut pas s'humilier s'il faut participer à un péché. Bonne journée en Christ.
  • Gertrude Laetitia YAO

    amen! merci pour l'enseignement
  • Joël Lorand

    Le verset cité Matthieu 22;39 est incomplet, le début est "et voici le second qui lui est semblable". Semblable à "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée." Semblable et pourtant le premier est le plus grand, semblable est au sens de ressemblant. "Aimer comme toi-même" de même le sens n'est pas aussi évident qu'il y parait il n'est pas précisé comment on doit s'aimer, c'est implicitement comme Dieu nous aime sans condition. Ce qui revient à aimer toujours aimer et si c'est s'oublier soi-même c'est aussi oublier les autres, leurs imperfections pour faire passer Dieu en premier. Faire passer les autres avant soi, dans ce sens cela revient indirectement à se faire passer devant aussi et ce n'est pas un enseignement de Jésus qui est de rechercher le royaume de Dieu. Aussi à la question insistante à cause de "toujours" je répond Non, sans le "toujours" la question serait moins polémiste. Dans notre réalité et notre chemin, si l'on doit avoir, rechercher l'intelligence renouvelée, la sagesse et tout les fruits de l'esprit faire passer toujours les autres avant soi est de l'ordre du discours vaniteux tellement c'est à l'encontre de ce que l'on est et peu réalisable. Cependant si c'est une inclinaison naturelle sans qu'elle soit débordante c'est un bienfait révélateur de l'esprit et cela ne se conjugue pas comme un toujours mais comme une conscience de sa dépendance en Dieu. La question n'est pas conforme à la bible au final elle est tabou dans le sens où on ne devrait pas avoir à un répondre sans faire de contresens sur qui l'on est et qui sont les autres, ce qui ne nous est pas complément connu dans l'absolu. Clairement ma réponse est non même si c'est une pratique quotidienne cela n'est pas une pratique volontariste et surement pas avec le sens de toujours qui est en soi vaniteux car mensonger et un non-sens.
  • ng.basila

    C'est vrai que l'humilité doit nous faire regarder les autres comme supérieur à nous. C'est ça la foi chrétienne. Porter sa croix et suivre Jésus implique à un abandon
  • joscheba64

    Je crois que comme vous l'avez dit dans votre texte , il faut un équilibre. L'autre passe avant nous oui, mais cela ne doit pas nous amener à être écrasé. Il nous faut nous préserver tout de même. Nous ne sommes pas obligé de tout accepter.
  • Selumiere

    "Non si nous sommes méprisés et rabaissés?" Bah justement c'est là que Dieu nous attend... si nous n'aimons que ceux qui nous aiment que fait-on d'extraordinaire? Les païens en font de même! Mais si nous faisons de même pour ceux qui ne nous respectent pas, alors nous sommes enfants de Dieu, car Dieu fait pleuvoir sur les justes et sur les méchants. Il ne faut pas avoir peur de ne pas être respecté, le disciple n'est pas plus que le maître, Jésus a-t-il été respecté? Non, pourtant il a quand même été jusqu'à la mort à la croix! Jésus a-t-il donné sa vie pour ceux qui le respectent? Non, c'est pour des pécheurs qu'il a donné sa vie, des ennemis de Dieu qui méprisent son amour et foulent au pied son sacrifice, des gens qui n'en ont rien à faire de lui, et c'était ce que nous étions avant qu'il ne se révèle à chacun de nous par sa grâce! Jésus n'a pas dit "bon pour mes disciples je veux bien aller sur la croix mais pas pour ceux qui m'ont craché dessus et qui ont tiré au sort ma tunique!" Souvenons-nous des paroles du Seigneur : si ton ennemi a faim donne-lui à manger, si on te prend ton manteau donne encore ta tunique, si on te frappe la joue, tend l'autre joue, etc... (mat 5). C'est sûr, ça nous demande de supporter et d'endurer mais c'est là que notre foi prend le relais! N'oublions pas que nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, ça nous demande de supporter pas mal de choses de la part des hommes, par contre face au diable il faut être ferme! C'est surtout là qu'il ne faut pas se laisser faire et dire non! Que le Seigneur nous aide à vivre l'Evangile de Christ tel qu'il nous l'a annoncé!
    • Léa Allen

      J'adhère. Seul l'Esprit de Dieu peut produire cet abandon de soi en nous. En raisonnant, nous ne faisons que le jeu de notre nature charnelle. Shalom.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Dan Luiten Ébloui
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...