Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Est-ce que tu râles jusqu’à ce que mort s’ensuive ?

Est-ce que tu râles jusqu’à ce que mort s’ensuive ?

Quelqu’un a raconté l’histoire d’un fermier grincheux, en train de mourir d’une maladie grave.

Alors qu’il gît sur son lit de mort, il dit à sa fidèle femme : « Je me souviens, il y a quarante ans, quand les sauterelles ont tout mangé. Tu étais là, avec moi. »
- « Oui, j’étais là » répond-elle, un peu surprise qu’il lui dise quelque chose de gentil.
- « Et il y a vingt ans, quand il y a eu la sécheresse, tu étais là avec moi, » continue-t-il. 
- « Oui, je l’étais » acquiesce-t-elle.
- « Et il y a dix ans, quand la maison a brûlé, tu étais toujours là avec moi. »
Elle hoche la tête : « oui ».
- « Et maintenant, je suis en train de mourir de cette maladie, et tu es toujours là ».
- « Oui » dit-elle.
Le vieil homme la regarde durement et dit : « Je commence à croire que tu me portes la poisse ! »

 

Râler est une maladie grave

Personne n’a encore inventé d’antidote pour les personnes sévèrement grognons, n’est-ce pas ?

« Râler », c’est ce que font les personnes grognons.

L’autre jour, quand je me suis réveillé, j’ai commencé à penser à une situation qui ne me plaît pas. Je pensais que certaines personnes ne faisaient pas ce qu’elles auraient dû faire, etc. Mais j’étais légèrement mal à l’aise vis-à-vis de ma propre attitude.

J’ai mis en route ma vieille machine à café et j’ai commencé à lire ma Bible, assis sur les marches du patio.

Le soleil du matin motivait les oiseaux qui faisaient entendre leur symphonie. Et puis, j’ai lu quelque chose qui m’a sauté aux yeux :

" Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d’entre eux, selon qu'il est écrit: Le peuple s'assit pour manger et pour boire; puis ils se levèrent pour se divertir (Ces chacals pitoyables et ingrats).

" Ne nous livrons point à l’impudicité, comme quelques-uns d'entre eux s'y livrèrent, de sorte qu'il en tomba vingt-trois mille en un seul jour. (Alors que la présence de Dieu était sur la montagne ! Comment ont-ils pu faire une chose pareille !)

" Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d’entre eux, qui périrent par les serpents. (A quoi s’attendaient-ils exactement ? Quelle bande de gamins ingrats !)

" Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d’entre eux, qui périrent par l'exterminateur. (Oui ! Ces gens qui… euh, murmuraient ? C’est-à-dire : qui râlaient ? Un peu comme moi ce matin ?)

" Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. " (1 Corinthiens 10.7-11, Les commentaires viennent de moi.)

 

Râler attire la colère de Dieu

Est-ce que cela ne t’effraie pas un peu que le fait de râler attire la colère de Dieu (« périrent par l’exterminateur ») tout comme l’idolâtrie, la débauche sexuelle ou le fait d’éprouver Dieu ?

Râler ! Certains d’entre nous ne diraient plus jamais rien s’ils n’avaient plus la possibilité de râler et de grogner. Mais tout de même : « Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. »

Tu te souviens quand maman nous punissait et que nous boudions avec la tête de quelqu’un qui aurait mordu dans un citron ? « Tu ferais mieux d’arrêter de bouder, jeune homme, ou je vais te donner une bonne raison de le faire ! »

Cela marchait le plus souvent, parce que la « bonne raison de bouder » de maman ressemblait souvent à une des plaies de l’Apocalypse. Très persuasive. Tu avais peut-être toujours la « tête du citron » dans ton cœur, mais tu la gardais bien cachée à l’intérieur – ou sinon… !

Pourtant, en tant qu’adultes, nous ne voyons pas d’inconvénient au fait de râler continuellement. Nous condamnons à grands cris l’immoralité sexuelle, l’idolâtrie et le fait de mettre Dieu à l’épreuve. Mais l’EXTERMINATEUR est venu pour ceux qui râlaient !

Nous pourrions écrire sur certaines tombes : « Mort d’un mauvais cas de grommellement et d’avoir trop râlé. »

Les râleurs qui ne sont jamais contents ne meurent pas nécessairement physiquement. J’ai connu quelques vieux ronchons qui s’accrochaient à la vie, encore et encore.

Mais, ce qui meurt, c’est la vie abondante que Jésus nous a promise. Il n’y a pas d’abondance dans la vie d’un râleur qui passe son temps à chercher ce qui ne va pas chez les autres, ni dans la vie de quelqu’un qui passe son temps à bouder.

Nous sommes tous comme cela certains jours. Certaines personnes sont comme cela toute leur vie.

 

Le remède contre cette maladie

1. Le contraire de râler, c’est remercier Dieu pour Ses bénédictions. Tu n’es peut-être pas là où tu voulais être, mais remercie Dieu. Si tu ne peux voir aucune bénédiction, tu souffres d’une maladie très grave. Cela s’appelle l’aveuglement spirituel. Demande à Dieu d’ouvrir tes yeux.

2 En lien avec le premier principe : « Si tu ne peux pas faire ce que tu voudrais faire, ne boude pas. Fais ce que tu PEUX faire. » Quand nous avons le sentiment que nos rêves sont bloqués, nous boudons. Quand nos désirs sont bloqués, nous sommes en rogne. Arrête. Fais ce que tu peux là où tu peux. Tu te rendras peut-être compte que tu accomplis finalement plus que ce que tu aurais pu faire si tu avais été là où tu rêvais d’être.

3. Y a-t-il quelque chose dans ta vie qui t’envoie directement dans la Rue Grognon ? As-tu été blessé ? Frustré ? Violé ? Trahi ? Ne ferme pas les yeux sur ce qui s’est passé et laisse Dieu te guérir. Ensuite, prépare et dispose ton esprit à réorienter ta vie.

4. Si tu as grandi dans un foyer plein de lamentations et de bouderies, tu as peut-être appris cela de tes parents. Obtiens la guérison afin de ne pas le transmettre à ton tour à tes enfants ou à ceux qui sont autour de toi.

5. Apprends à parler un nouveau langage. Remplace les plaintes avec des mots de possibilités, de remerciements et de foi. Chasse les gémissements avec des louanges pour le Seigneur. Je sais que ce n’est pas facile. Quand un avion est en train de s’écraser, tu dois tirer FORT sur le manche pour relever le nez. Ce n’est pas facile, mais c’est tout de même beaucoup plus facile que d’affronter le crash qui suit le fait de laisser la gravité faire son travail.

6. Pense aux promesses que Dieu a données dans Sa Parole. Tu ne peux pas râler et avoir confiance en Dieu en même temps. Si tu Lui fais confiance, tu crois. Jettes dehors les grommellements et avance dans la foi et l’action de grâce. Je sais que M. Ronchon va se débattre et crier, mais laisse-le faire. Mets-le juste dehors. Et si tu n’y arrives pas (et tu n’y arriveras pas) confie-le au Saint-Esprit. Là, il va vraiment avoir de bonnes raisons de bouder, parce que l’Esprit de Dieu ne va pas le bichonner !

Si tu as été un râleur pendant un long moment, cela ne sera pas la bataille d’un jour. Il va te falloir jeter cet ennemi dehors à plusieurs reprises, jusqu’à ce qu’un jour, tu apprennes un nouveau vocabulaire et une nouvelle attitude. Lance-toi !

Combats jusqu’à ce tu vois le tournant dans ta vie… et dans ta bouche et dans ton attitude. C’est une question de vie ou de mort pour toi.

5 commentaires
  • fanoufatiha

    ALLELUIA, trop de chretiens disent <c`est Dieu qui m`a donne ce caractere>, oh le menteur c`est faux, Dieu nous a crees a son image!! Le jour ou j`ai decouverts que j`avais passe une partie de ma vie insatisfaite alors que j`avais tout, oh la la je me suis vraiment humiliee et merci seigneur de m`avoir reellement pardonnee. Maintenant encore je m`exerce a etre heureuse malgre tout, pas facile mais j`y arrive. Que la vie est belle en france tout de meme, pensons a tous ceux qui sont reellement persecutes
  • Mumu

    Amen 😀
  • MichelineDONGMO

    Beau message. merci. Il me permet de comprendre que nous pouvons renverser la tendance. Eternel vient à notre secours et ouvre nos yeux que nous puissions Te voir dans toutes les saisons de notre vie. Soyez bénis. amen
  • Janick DIOURIS

    Merci pour cette analyse , où je me reconnais fortement ; j'ai pourtant la chance d'avoir reçu la foi, et avec la foi, l'espérance et l'amour , lors je remets entre Tes mains ,Seigneur, ces moments où je revendique de manière ingrate et injustifiée , en Te demandant de les pardonner , et de m'aider à ce qu'ils deviennent de plus en plus rares ds ma vie , et remplacés par des moments de louanges .
  • Pierre T

    Merci.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Stéphane Quéry Vaillants héros
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...