FERMER

Un verset, une vidéo, un message ne sont rien pourtant certains matins ils sont une réponse de Dieu à vos prières, vos souffrances, vos interrogations. Nous n’y sommes pour rien, en tant que simples serviteurs, toute l’équipe du Top travaille avec persévérance pour développer des outils et nous mettons notre foi en Dieu pour les utiliser selon ses plans. Votre don fait vraiment la différence ! MERCI.

Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

3 clés pour pardonner plus facilement

3 clés pour pardonner plus facilement 3 clés pour pardonner plus facilement

Nous avons tous été blessés un jour ou l’autre… Par ceux que nous aimons le plus, nos proches, notre famille, dans le cadre de notre travail, au sein de notre église, même par de parfaits étrangers. Parfois, nous en ressortons avec de vilaines cicatrices ou des plaies ouvertes qui ne parviennent pas à guérir.

Pourquoi est-ce si difficile de pardonner, de “passer à autre chose” ?

Oui, on connait tous la réponse : “Parce que ça fait mal !”

Aimeriez-vous apprendre à pardonner “plus facilement” pour ne plus avoir à prononcer cette malheureuse phrase : “Je pardonne, mais je n’oublierai jamais !”

Voici 3 clés pour nous aider à oublier les souffrances passées que l’on peut puiser dans l’histoire de Joseph, pleine de belles leçons de vie.

Un apprentissage de choc !

Rappelez-vous… Dans un précédent article qui résume l’histoire de Joseph, on peut opter pour 2 attitudes :

  • l’offense : “C’est vraiment trop injuste !”

  • l’apprentissage : Joseph a pris du galon entre le puits et la prison

Durant ces temps difficiles où Joseph a été abandonné par sa famille (il a été vendu !), il n’est pas fait état des émotions négatives du jeune homme mais plutôt de sa tendance à se relever, à “passer à autre chose”, à avancer.

Il a mûri… Il est devenu un homme affermi qui inspire confiance et à qui on a délégué d’importantes responsabilités grâce à son comportement exemplaire.

Clé 1 : tout est question d’attitude

Il a porté un regard positif sur ses événements plus que douloureux et les a transformés en réussite. C’est comme s’il disait : “Grâce à votre acte abominable, j’ai pu sauver le pays de la famine !”

En effet, Joseph n’a pas oublié, mais il en a tiré LA bonne conclusion : Dieu, qui est omniscient, avait tout préparé à l’avance : Il a formé Joseph pour son futur poste de gouverneur d’Égypte afin d’éviter le pire pour le pays.

Le pardon a un super pouvoir !

Avez-vous remarqué que c’est celui qui ne pardonne pas qui est malade ? Qui souffre ? La personne qui vous a offensé ne pense certainement jamais à vous, elle. Elle vous a oublié alors que vous, non. Qui est le plus malade des deux dans l’histoire ? Vous ou elle ?

Le pardon a cette faculté impressionnante de se libérer soi-même et les autres, aussi, de toutes nos mauvaises pensées qui ne sont pas vraiment des bénédictions pour ceux qui nous ont fait du mal, n’est-ce pas ?

Or, on ne peut pas d’un côté bénir et de l’autre maudire, c’est incompatible dans la mesure où “bénir” = dire du bien de ou à quelqu’un (et louer Dieu dans sa maison ou le dimanche !) et “maudire” = dire du mal de ou à quelqu’un. C’est ce que nous explique l’apôtre Jacques.

De l'eau salée ne peut pas non plus produire de l'eau douce.(Jacques 3.12)

Il faut choisir !

Clé 2 :  la clé qui fait sauter tous les obstacles !

Le pardon agit comme un bouchon qui libère tous les obstacles :

  • Son bien-être, sa paix et sa joie de vivre refont surface (on ne ressasse plus les événements douloureux)

  • Nos maladies s’envolent (le non-pardon nous rend vraiment malades : tension, ulcères, migraines, maux de dos et d’estomac, etc.)

  • Dieu répond à nos prières !

Nos conflits font obstruction à nos exaucements, c’est un point important à retenir.

Le pardon est obligatoire...

C’est un principe fondamental : comment Dieu nous pardonnera-t-Il si nous ne parvenons pas à pardonner à quelqu’un ?

Jésus a effacé notre dette à la croix, Il nous a tout pardonné, alors ?...

Alors que Jésus répond à Pierre sur l’aptitude à pardonner (7x70 fois à la même personne), Il cite aussi l’exemple du roi lorsqu’il assimile le pardon à la remise de la dette à l’un de ses serviteurs. Celui-ci ne copie pas l’attitude de son maître et les conséquences sont alors fâcheuses pour le serviteur.

Ne pas pardonner, c’est s’exposer à une autre leçon de Dieu, encore plus douloureuse que la première.

Plus tôt on pardonne, mieux on se porte ! On ne peut pas résister longtemps à Dieu, sous peine de se faire encore plus de mal.

Clé 3 :  sans cette clé, tu ne peux ouvrir les autres portes de ta vie

Pour y arriver quand c’est difficile…

Se rappeler de la magnifique prière de Jésus : Notre Père qui es aux cieux ! Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés (Matthieu 6.12).

“Demandez au Saint-Esprit de surmonter le mal que vous avez subi. Cette étape est cruciale. Ne vous laissez pas diriger par vos émotions. Priez simplement de tout votre coeur : “Père, je pardonne à Untel et je le libère de tout le mal qu’il m’a fait.” (Iris Delgado).

La prière est puissante ! Il est impossible que Dieu n’exauce pas cette prière car “ce n’est pas la prière qui nous rend aptes à des oeuvres plus grandes ; elle est l’œuvre la plus grande”. (Oswald Chambers)

Persévérons dans la prière pour pardonner à ceux qui nous ont fait du mal. Je prie pour que vos blessures guérissent, dans le nom de Jésus.

15 commentaires
  • joscheba64

    J'ai repris contact avec mes beaux parents et accepté l'invitation sur Facebook d'une de mes belles soeur. J'y vais petit à petit tout en priant pour eux. Je laisse Dieu me conduire. Je vais essayer de faire mieux. Que Dieu m'accorde le courage et la sagesse dont j'ai besoin pour lui obéir!
  • Mebougben

    Ameeeeeeen! Ameeeeeeen!
  • joscheba64

    Après 34 ans de mariage,j'ai su que je n'avais pas été acceptée dans ma belle-famille. Mes choix non plus. ( enceinte à 18 ans, devenue chrétienne, adoption d'un enfant de race noire) . J'ai pardonné. Mais je sais que je n'ai pas ma place dans ma belle famille. J'ai pris mes distances avec eux. Dois-je chercher la réconciliation alors que eux n'en éprouvent pas le désir?
    • Mebougben

      Prendre des distances est pour moi une attitude qui peut traduire le non-pardon. Aussi pour moi j'arrive à pardonner facilement quand je côtoie,parle,échange avec ceux qui m'ont blessée et pourri mon existence un jour. Chaque jour,une barrière est tombée faisant de moi la chrétienne forte d'esprit que je suis aujourd'hui ayant survécu à tant de situations et de maux que je pourrais en écrire un roman. Ma devise qui n'est autre qu'un verset: FAIRE TOUJOURS CE QUE TU SAIS BIEN FAIRE CAR LES COMPTES TU LES RENDRA À DIEU. Soit fortifiée et le Seigneur touchera plus d'un autour de toi! Shaloooom!
    • thierryhenryhnawosse

      tu as fait ta part devant Dieu, maintenant il ne faut pas que tu reste bloqué sur ça, Avance, rachète le temps.......AMEN
  • mathilde

    AMEN. Seigneur Jésus Christ, tu m'as donné la capacité de savoir demander pardon et la capacité de pardonner à ceux qui m'ont offensé. donne moi la force de continuer et de na pas m'arrêter sur les offenses faites, mais de fixer continuellement mes yeux sur toi. Libère moi de l'amertume causée par toutes les offenses que j'ai subit. je te donne toutes la gloire pour ta puissance transformatrice dans ma vie.
  • Williams Mala

    AMEN
  • Afficher tous les 15 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Bethléem Batiment C Tant qu'on est là
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...