Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

C'est vraiment trop injuste !

C'est vraiment trop injuste !

Qui n’a pas été attendri par Caliméro, ce petit poussin sur lequel le sort s’acharne ? Sa réplique fétiche “C’est vraiment trop injuste” a fait le tour du monde, mais en dehors du fait que c’est un personnage de BD, ce qu’il vivait était réellement injuste ! À cause de sa couleur noire, sa maman l’avait rejeté et il avait fini par tracer sa route, son chemin, avec son baluchon rouge, qu’il portait comme une croix.

Il y a plaintes… et plaintes. Quand ces dernières parviennent à changer le cours d’une situation injuste, eh bien, il faut le reconnaître, ça a du bon. Mais quand les gémissements sont parfois infondés ou trop répétitifs, même les plus sensibles finissent par se lasser et s’éloigner.

Il y a pourtant des cas où il y a vraiment sujet à se plaindre, à rouspéter et crier à l’injustice, et pourtant, certaines personnes restent muettes et impassibles.

1, 2 injustices, ça passe !

C’est le cas de Joseph. Joseph était le préféré de son père Jacob (bon, trop injuste pour ses autres frères, c’est vrai !) et à cause de sa jeunesse (il a péché par orgueil en racontant à ses aînés ses songes où il affichait sa suprématie), il a fini au fond d’un puits.

Son histoire aurait pu très mal tourner (mort de soif dans un puits, quelle tare !) si l’un de ses frères, un peu mortifié, n’avait pas profité du passage d’une caravane de marchands madianites pour le vendre en échange de quelques sicles.

Trop injuste ! Il n’avait fait que raconter ses rêves !

Mais Joseph, dans son malheur, a vu son avenir se transformer en conte de fées ! Il a atterri en Égypte où il a été de nouveau vendu, cette fois-ci à Potiphar, le chef des gardes du Pharaon lui-même. L’intendant du Pharaon a conduit tout droit Joseph à la prospérité, grâce à la main de l’Éternel qui veillait sur Lui.

Bon, jusque-là, tout va bien !

Hélas, une autre injustice attira Joseph, non pas dans un puits cette fois, mais dans une prison.

La femme de Potiphar, qui le trouvait beau et séduisant, l’a incité à coucher avec elle, ce qu’a refusé Joseph. De dépit, cette dernière a crié au viol et Joseph se retrouve incarcéré.

Encore ! C’est trop injuste.

Pas de possibilité à l’époque d’intenter un procès, de mener une enquête, encore moins de plaider pour se défendre, c’est direct la prison, et probablement à perpétuité puisqu’il n’y a pas eu de jugement prononcé contre lui. C’en est fini pour Joseph ; pas de possibilité d’avenir, de mariage, d’enfants, encore moins de revoir sa famille.

Alors, c’est tout ?

Mais 3, bonjour les dégâts !

Qu’a fait Joseph durant son emprisonnement ? A-t-il au début empoigné de rage et de désespoir les barreaux en hurlant son innocence ? S’est-il morfondu, assis dans un coin, attendant la mort ? Pas le moindre du monde. Il s’est encore fait remarquer (pas par sa beauté, cette fois...) lorsqu’il propose au chef des gardes ses services d’interprète de rêves pour le Pharaon.

En effet, ce dernier a eu des songes, et troublé parce que personne ne lui en révèle la signification, il s’irrite contre tout le monde et surtout contre son échanson et son panetier, incapables de le faire.

Croyez-vous vraiment que cela ne pouvait pas être le dernier des soucis de Joseph, condamné à vivre le reste de ses jours dans un cachot ? Eh bien, non. Il rend service et là, croyez-vous que justice lui fut rendue ?

Pas tout à fait ! Car l’échanson auquel le prisonnier explique le rêve, oublie Joseph (dans sa joie ou son indifférence).

Encore ! Non, mais c’est trop injuste !

Pauvre Joseph ! En plus, il se conduit bien et ça ne sert à rien !

Pas du tout. Vous pourrez lire la suite de l’histoire, elle se termine en beauté.

Injustice réparée

Dieu a honoré le comportement de Joseph. En lui léguant le don des rêves dès son plus jeune âge et lui décrivant ainsi sa destinée, le jeune Hébreu va sauver non seulement sa tête, mais aussi un pays entier, sans oublier sa propre famille qui va se rabattre en Égypte pour se procurer de la nourriture.

Joseph ne s’est ni plaint ni lamenté. Il ne s’est pas non plus mis en colère après les hommes ni après Dieu. Il Lui a fait confiance.

Quand l’injustice nous frappe, c’est douloureux, surtout quand on doit rester loyal et stoïque. On est alors tenté de se justifier, de s’expliquer, de se défendre alors qu’on est dans notre bon droit, qu’on n’est ni responsable ni coupable...

Le Seigneur ne conteste pas l'aspect scandaleux des abus, mais il nous invite à le choisir comme premier avocat. La justice et la récompense suprême lui appartiennent de manière très concrète.(Carlo Brugnoli)

Joseph est un modèle de maîtrise de soi, de patience et de persévérance durant des années et des années. Dieu l’a élevé alors qu’il avait été humilié. Comme Jésus…

Avant de clamer autour de nous : “C’est vraiment trop injuste” et de demander réparation auprès des hommes, attendons-nous à Jésus qui est notre avocat auprès du Père. Il est notre Justice !

 

Vous pouvez avoir une opinion différente voire même divergente de celle de l'auteur de ce texte. Cependant, nous vous demandons de rester fraternels et respectueux dans vos commentaires et de viser d'abord à encourager chacun et chacune, comme nous le faisons nous-mêmes au TopChrétien.

9 commentaires
  • lisa33g

    Bonjour chers Amis Lecteurs, merci pour vos commentaires et de me faire l'honneur de me lire ! J'aime beaucoup l'histoire de Joseph, et partout autour de moi, quand mes amis chrétiens me confient des histoires d'injustice, je réalise que nous sommes appelés à être abaissés pour être relevés par notre Dieu, au temps convenable. Dieu a une perspective d'ensemble, et nous, souvent le nez sur notre situation, ce qui limite le champ de vision ! Ne perdons pas de vue, en effet, que Dieu est au contrôle. Encore une fois, mes écrits ne sont pas rédigés pour ouvrir des débats mais destinés à encourager, fortifier. Je n'ai pas la prétention d'enseigner, mais Dieu m'a fait la grâce de vivre des expériences que j'ai plaisir de partager avec vous ! Soyez bénis et renouvelés, dans le nom de Jésus !
  • Selumiere

    Amen! C'est vrai, l'histoire de Joseph est vraiment riche d'enseignements et d'encouragements quand nous subissons des injustices. Mais elle nous rappelle que "tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu", peu importe la situation.. Ça me fait penser à nos frères et soeurs en Christ dans le monde entier qui se retrouvent injustement en prison à cause de leur foi et qui du coup annoncent la bonne nouvelle de l'évangile en prison et touchent beaucoup de détenus. Je pense aussi à ceux qui ont été massacrés en raison de leur foi mais qui ont intercédé en faveur de leur assassin qui ensuite s'est converti à Christ! Là où le diable croît détruire un enfant de Dieu, il participe en fait à sa défaite à plus grande échelle. Merci Seigneur de nous aider à garder les yeux sur toi et placer notre foi et notre espérance en toi, dans nos souffrances et dans nos joies, dans la gloire ou l'humiliation, la disette ou l'abondance, dans la liberté ou la captivité, dans la maladie, les angoisses, les détresses.. en toutes situations tu es vainqueur Seigneur et tu es au contrôle..
  • Minosma

    Merci Seigneur pour cet enseignement et de m'avoir remis sur le droit chemin.Apprends moi à prendre exemple sur Joseph sur la mâitrise de soi et le fait de ne pas se plaindre tout le temps.
  • Joël Lorand

    Je souhaite exprimer mon point de vue sur Calimero et Joseph. Quand Calimero est arrivé en dessins animés, je n'étais pas attendri, je trouvais qu'il se plaignait à contre-temps et continuellement, à tort et à travers et qu'il faisait du tort à ceux qui subissait de véritables injustices sans avoir droit de réponse. Oui il subissait des situations injustes mais avec une tribune pour véhiculer un message pernicieux aux enfants qui ont comme la fillette de la photo souvent des motifs d'être mécontents sans pour cela être capricieux. Rapport avec Joseph ? il donne un message opposé à celui de Calimero. Calimero juge ce qui est bien et mal et se trompe souvent dans les faits, Joseph ne juge pas. il n'a pas la nécessité d'être stoïque qui signifie insensible, ce n'est pas la bonne attitude, il est un modèle de la foi et d'intégrité. Il suit un principe biblique unique qui est de revenir ou rester dans ce qui est bien sans regarder au mal, ce que la société d'information sape continuellement. Ne regardez pas à ce qui est injuste mais à ce qui est juste, en tout temps cherchez le royaume de Dieu.
  • luchia80

    amennnn
  • Afficher tous les 9 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...