Le combat (5)
Par Philippe Landrevie   1 commentaire  
       
 

1) INTRODUCTION.

- L'épître de Paul aux Ephésiens au chapitre 6 partage la nécessité pour le disciple d'être équipé des armes de Dieu pour vaincre et déjouer les tentatives hostiles de Satan de désarçonner, de terrasser les enfants du Seigneur.

- Le soldat possède des armes défensives : il s'agit de la ceinture de la vérité, du bouclier de la foi, des chaussures du zèle, du casque du salut, de l'épée de l'Esprit qui est la Parole de Dieu (Cette-dernière peut être défensive mais aussi offensive)

- Ainsi armé, le chrétien a ainsi à sa disposition un équipement efficace pour "pouvoir résister dans le mauvais jour et tenir ferme après avoir tout surmonté".(Ephésiens 6 : 13)

2) UN DESEQUILIBRE : ETRE TOUJOURS SUR LA DEFENSIVE.

- Un constat : l'Eglise est certainement trop souvent sur la défensive. Un réel danger est évident lorsqu'on développe une mentalité qui met l'accent de façon excessive sur les difficultés à endurer, les oppositions à supporter, les assauts de l'adversaire et les épreuves à subir.

- Bien sûr, le peuple de Dieu est confronté à des réalités qu'il ne s'agit pas de négliger, d'occulter ou de minimiser. Il est important de manifester du respect et de la compréhension envers ceux qui souffrent, qui subissent des attaques ou qui sont exposés à des tempêtes. Ainsi, à certaines périodes de notre vie, quand on remporte des victoires, quand on expérimente des délivrances, des bénédictions, et qu'on est engagé de tout cœur avec Jésus, on provoque dans le camp de l'adversaire des réactions qui se traduisent par des combats, des épreuves.

- Cependant, il est dangereux d'entretenir des pensées négatives, de cultiver une vérité subjective selon laquelle l'Eglise est condamnée à subir, à résister tant bien que mal aux assauts de Satan. Selon ce raisonnement, elle est destinée à souffrir continuellement, à vivre repliée sur elle-même, arc-boutée et ployant sous la charge insurmontable des nombreuses difficultés.

- Dans ce cas, le chrétien risque de donner une image bien fade et triste de la vie avec Dieu.

- Citation de Derek Prince Þ "D'après mon expérience, la plupart des chrétiens ont cette attitude : "Je me demande où le diable va encore nous attaquer". Cela ne devrait-il pas être le contraire ? C'est plutôt Satan qui devrait se demander où l'Eglise va encore le frapper."

3) UTILISER LES ARMES OFFENSIVES.

- Ephésiens 1 : 18-23 Þ Nous avons besoin de voir avec les yeux de Jésus. 2 Rois 6 : 14-17.

- A la croix, le Seigneur a réglé le problème du péché. Il a pris sur Lui toutes les maladies et nous a acquis le soulagement dans la souffrance. Esaïe 53 : 4-5.

- De plus, Il a aussi triomphé des œuvres de ténèbres afin que nous en soyons libérés, affranchis par la foi. Ainsi, ayant expérimenté cette dimension, on peut, au nom de Jésus, délivrer, soulager, guérir les autres et leur apporter le salut, les consoler. 2 Corinthiens 1 : 3-4.

En quoi consiste passer à l'offensive ?

1) Répondre favorablement à l'invitation du Seigneur. Mathieu 14 : 16."

- "Donnez-leur vous-mêmes à manger" C'est une nécessité vers l'extérieur, en direction des inconvertis pour leur apporter le pain de vie venu du ciel, le message libérateur et salvateur de l'évangile. C'est également une action à mener vers l'intérieur, c'est-à-dire en faveur de l'Eglise, car énormément de frères et sœurs ont faim d'être écoutés, soutenus, secourus.

A chaque fois que l'amour, la compassion, la recherche de l'intérêt du prochain sont manifestés, l'ennemi perd du terrain.

2) Reconnaître la nécessité de se repentir
Þ Marc 6 12-13.

- L'Eglise a besoin de membres qui osent annoncer, affirmer, prêcher l'importance pour le peuple de Dieu de se tenir dans une attitude de repentance avec des démarches de pardon, de demande de pardon. Cela est valable dans toutes les catégories de relations (Mari/épouse; parents/enfants; entre responsables, entre chrétiens)

- Quelque soit notre fonction, notre présence à l'assemblée, tout ce que nous accomplissons (même avec un cœur bien disposé), tout ce que nous disons, notre attitude : tout cela est entaché d'imperfections, de péchés, d'indélicatesses, de défauts. C'est pourquoi nous avons tous besoin de pardon, d'humilité, de respect réciproque avec l'importance de manifester la grâce et la miséricorde.

- Les disciples, envoyés par le Seigneur, sont qualifiés pour guérir les malades. Cela est vrai sur les plans physique, moral et spirituel. Concernant ces 2 derniers points, la relation d'aide, l'écoute, le conseil approprié, la prière entourée de beaucoup de compassion sont des armes efficaces pour relever les affligés.

- 2 Chroniques 7 : 14 "Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, -je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays." Þ Le choix consistant à remplir ces conditions et à mettre en pratique ces éléments constitue une offensive, une brèche dans la forteresse de l'ennemi car toutes les fois que le peuple de Dieu décide de s'humilier, de prier, de chercher la face du Seigneur et de se détourner de ses mauvaises voies, Satan recule et perd du terrain

3) La prière et la confession Þ Marc 11 : 23.

- Nous avons un pouvoir par nos paroles car sur un plan spirituel, ce sont des contrats qui nous engagent. Celui qui prononce constamment des paroles négatives fortifie son état d'esprit négatif, et ce qu'il craint lui arrivera un jour. Luc 24 : 17 : "Il leur dit: De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes?" ; Job 3 : 25.

- Celui qui prie et proclame des paroles positives sans douter dans son cœur mais en s'appuyant sur Jésus verra des éléments positifs se dérouler dans sa vie.

- Josué 1 : 8 : "Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras. "Ephésiens 4 : 29. Mathieu 4 : 1-11.

4) La louange Þ Actes 16 : 25-26.

- Paul et Sylas, emprisonnés à cause de la prédication de l'évangile, sont dans l'incertitude par rapport au sort qui leur est réservé le lendemain. Malgré un contexte particulièrement défavorable, ils louent le Seigneur de tout leur cœur, avec foi, joie, ferveur. Dieu va les honorer et dans Son plan bienveillant les libérer. Les 2 disciples ne se sont pas apitoyés sur leur situation, ils n'ont pas passé la nuit à geindre mais ils ont fait le choix d'adorer Jésus en Lui remettant leur vie.

- 2 Chroniques 20 : 22; Psaume 18 : 4 :" Je m'écrie: Loué soit l'Eternel! Et je suis délivré de mes ennemis".

5) Le témoignage chrétien Þ Actes 1 : 8.

- Témoigner ne signifie pas automatiquement parler, annoncer l'évangile avec la bouche. En réalité, c'est au travers de notre vie entière que nous sommes invités à témoigner de la puissance des Ecritures par nos choix, nos décisions, nos comportements. Parfois, c'est un témoignage silencieux qui sera non seulement souhaitable mais également efficace et fructueux. 1 Pierre 3 : 1-2.

 

Poster un commentaire

 
 

Vos commentaires (1)

Trier les commentaires : par date | par vote
Posté le 26 Juillet 2014 à 15h17
merci pour ce conseille merveilleux