Vous ressourcer au quotidien

Pourquoi est-il si difficile aux Chrétiens de prier ?

Message texte Du TopChrétien. Par David Wilkerson. Jeudi 3 Janvier 2013. Pourquoi est-il si difficile aux Chrétiens de prier ?.
Pourquoi est-il si difficile aux Chrétiens de prier ?

J’ai été perplexe pendant quelques temps à propos d’un problème qui a persisté pendant des années dans l’église – et qui me concernait profondément. Le problème est : pourquoi est-il si difficile aux chrétiens de prier ?

Les Ecritures assurent que la réponse à toute chose dans notre vie est la prière mêlée à la foi. L’apôtre Paul écrit : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. » ( Philippiens 4 :6) Paul nous dit : « Recherchez le Seigneur dans tous les domaines de votre vie. Et remerciez-Le à l’avance pour vous avoir entendu. »

Paul insiste clairement : Priez toujours en premier ! Nous ne devons pas prier en dernier recours – allant d’abord voir nos amis, ensuite le pasteur ou un conseiller, et finalement finissant sur nos genoux. Non, Jésus nous dit : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus tout. » ( Matthieu 6 :33) Nous devons venir au Seigneur d’abord, avant quiconque !

C’est déchirant de lire les lettres envoyées à notre ministère par une multitude de chrétiens brisés. Les familles se déchirent, les époux divorcent, des gens qui ont marché fidèlement avec Christ pendant des années vivent dans la crainte et la défaite. Chacune de ces personnes a été submergée par quelque chose – le péché, la dépression, le monde, la convoitise. Et, année après année, leurs problèmes semblaient simplement devenir pires encore.

Cependant, ce qui m’a le plus choqué dans leurs lettres était que peu de ces chrétiens mentionnaient la prière. Ils se sont tournés vers des cassettes, des livres, des conseillers, des thérapies de tous genres – mais rarement vers la prière. Ils se lancent dans chaque journée avec crainte et tourments, vivant avec un nuage suspendu au-dessus de leur tête, parce qu’ils n’ont aucune réponse à leurs problèmes.

Pourquoi est-il si difficile pour les chrétiens, en temps de crise, de rechercher Dieu pour leur besoins les plus désespérés ? Après tout, la Bible témoigne largement que Dieu entend les cris de ses enfants et qu’Il leur répond avec un tendre amour :

  • « Les yeux de l’Eternel sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs cris. » (Psaume 34 :16)
  • « Quand les justes crient, l’Eternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses » (verset 18)
  • « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. » (1 Jean 5 : 14-15)
  • « La prière fervente du juste a une grande efficace » ( Jacques 5 :16)
  • « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. » ( Matthieu 21 :22)
  • « La prière des hommes droits lui est agréable. » ( Proverbe 15 :8)
  • « L’Eternel… écoute la prière des justes. » ( verset 29)
  • « Il est attentif à la prière du misérable, il ne dédaigne pas sa prière. » ( Psaumes 102 :18)

Ecoutez la grande proclamation de David : « Le jour où je t’ai invoqué, tu m’as exaucé, tu m’as rassuré, tu as fortifié mon âme. » ( Psaumes 138 :3) David disait : « J’ai fait mes preuves, Dieu. Dans tous mes combats, je ne me suis tourné vers personne d’autre, je t’ai recherché toi seul – et tu m’as entendu, tu m’as répondu et tu m’as donné la force pour mener le combat ! » tu as crié dans la détresse, et je t’ai délivré, je t’ai répondu… » ( 81 :7)

Ces promesses et ces témoignages sont des évidences du soucis de Dieu. Et ils sont si divers, profonds et nombreux, je ne comprends pas comment les chrétiens peuvent les manquer.

Cependant, quand cela en vient à la prière, la Bible nous donne plus que des promesses. Elle nous donne également des avertissements sur le danger de la négligence de la prière. « Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut ? » ( Hébreux 2 :3) Le mot grec pour « négliger » ici signifie « peu d’intérêt, prendre à la légère. »

Le contexte de ce verset est une discussion sur les choses relatives à notre salut, et la prière en est évidemment une. Dieu demande : « Comment pouvez-vous espérer échapper à la ruine et la dévastation dans les heures sombres qui sont devant vous, si vous n’avez pas appris à être en communion avec moi dans la prière ? Comment saurez-vous et reconnaîtrez-vous ma voix en ce jour, si vous n’avez pas appris à l’entendre dans votre lieu secret ? »

Je crois que Dieu est profondément blessé par la négligence dans la prière parmi son peuple de nos jours. Jérémie écrit : « La jeune fille oublie-t-elle ses ornements, la fiancée sa ceinture ? Et mon peuple m’a oublié depuis des jours sans nombre. » (Jérémie 2 :32)

Voici ma grande question : la seule chose que je ne peux pas comprendre : Comment le propre peuple de Dieu – qui est sous la constante attaque des puissances de ténèbres, affrontant les troubles et les tentations de toutes parts – passe des semaines et des semaines sans le rechercher ? Et comment peut-il proclamer l’aimer et croire en ses promesses, sans jamais s’approcher de son cœur ?

L’auteur des Hébreux nous Appelle à « nous rapprocher de Dieu » !

Hébreux 10 contient une incroyable promesse. Il dit que la porte de Dieu nous est toujours ouverte, nous donnant un total accès au Père.

« Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience , et les corps lavés d’une eau pure » (Hébreux 10 :19-22)

Quelques versets plus loin, on nous apprend que le jour du Seigneur arrive rapidement : « N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement ; et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. » (verset 25) Dieu dit : « Même maintenant, alors que le retour de Christ s’approche, vous devez rechercher ma face. Il est temps d’entrer dans votre lieu secret et d’apprendre à me connaître ! »

Je crois que nous voyons déjà les signes qui prouvent que nous sommes proches d’une fusion de notre système financier : la violence et l’immoralité sont en progression. Notre société est folle des plaisirs. Des faux prophètes – des « anges de lumière » -- ont déjà trompé de nombreuses personnes avec leurs doctrines de démons. Et, à tout moment, nous pouvons nous attendre à voir l’heure de la tribulation, qui fera que le cœur des hommes défaillera de crainte. Cependant, avant que cela n’arrive, l’auteur des Hébreux dit :

« Ne laissez pas la vérité s’éloigner de vous ! Veillez et soyez vigilants. Vous avez une porte ouverte dans la sainte présence de Dieu. Alors, entrez-y avec une pleine assurance de la foi, faisant connaître vos requêtes. Le sang de Christ vous a déjà ouvert la voie. Et rien ne se tient entre vous et le Père. Vous avez tous les droits d’entrer dans le saint des saints, pour recevoir toute l’aide dont vous avez besoin. »

Quand nous prenons à la légère le sacrifice de Christ – qu’il nous accorda afin que nous ayons libre accès au Père pour tous nos besoins – nous « méprisons » la grâce de Dieu, provoquant ainsi sa colère.

Cependant, même avec tous ces avertissements puissants à propos de la négligence de la prière, les chrétiens trouvent toujours difficiles de prier. Pourquoi ? Je crois qu’il y a quatre raisons pour cela :

Quelques chrétiens ne prient pas parce qu’ils ont un amour tiède pour le Seigneur !

Quand j’utilise le mot « tiède » pour décrire l’amour d’une personne pour Jésus, je ne veux pas dire qu’elle est froide envers le Seigneur. Au contraire, je veux dire que cet amour est « bon marché » -- peu coûteux. Laissez-moi vous donner un exemple :

Quand Jésus s’adressa à l’église d’Ephése dans Apocalypse 2, il les loua pour tout ce qu’ils avaient fait. Il reconnut qu’ils avaient travaillé dur dans la foi – détestant le péché et les compromis, refusant d’accepter les fausses doctrines, ne défaillant et n’abandonnant jamais quand ils sont persécutés, prenant toujours position pour l’évangile.

Mais, Christ dit qu’il retient une chose contre eux. Ils ont abandonné leur amour fervent pour lui ! « Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour. » ( Apocalypse 2 : 4)

Au milieu de toutes leurs bonnes œuvres, ils ont laissé derrière eux leur marche aimante et disciplinée avec Jésus. Et maintenant, il leur dit : « Vous avez abandonné votre premier amour. Vous avez délaissé la coûteuse discipline qui consiste à venir en ma présence, pour être en communion avec moi. »

Veuillez noter : Jésus parle ici de croyants qui ont commencé avec un amour brûlant pour lui. Il ne s’adresse pas à des chrétiens morts, froids qui ne sont chrétiens que de nom, qui ne l’ont jamais aimé avant toute chose. Au contraire, il dit : « Il est possible que quelqu’un qui a eu une fois un cœur rempli d’amour pour moi laisse cet amour devenir tiède. Le serviteur dévoué qui avait l’habitude de courir rechercher ma face dans son lieu secret prie maintenant très rarement. »

Pensez combien cela doit être insultant pour Christ, qui est notre fiancé. Quel genre de mariage peut-il y avoir quand un mari et sa femme n’ont aucun moment d’intimité ? Et c’est juste ce dont Jésus parle ici. Il veut des moments avec vous pour lui seul, pour apprécier cette intimité !

Vous pouvez dire que vous l’aimez – mais si vous ne vous montrez jamais pour être avec lui, vous prouvez que vous ne l’aimez pas du tout. Ce genre de conduite ne marcherait jamais avec un autre amoureux. Si vous dites à votre petite amie que vous l’aimez, mais que vous ne la voyez qu’une seule fois par semaine -- juste assez longtemps pour lui dire « Chérie, je t’aime, maintenant, au revoir ! » Elle ne serait jamais d’accord avec cela. Pourquoi Jésus le devrait-il, lui qui a donné sa vie entière pour vous ?

Il importe peu si vous louez le Seigneur fortement dans l’Eglise, si vous dites que vous l’aimez, le nombre de larmes que vous versez. Vous pouvez donner généreusement, aimer les autres, haïr le péché, repousser les mauvaises œuvres, si votre cœur n’est pas continuellement en communion avec Christ, vous ne l’aimez pas tout simplement. Vous prenez la prière à la légère, la négligeant, et, selon les propres mots de Jésus, cela prouve que vous avez perdu votre amour pour lui.

Toutes vos œuvres sont vaines, à moins que vous ne retourniez à votre amour ardent pour Jésus. Nous devons réaliser : « Aimez Jésus, ce n’est pas simplement faire des choses. Cela implique une discipline quotidienne pour le maintien d’une relation. Et c’est ce qui me coûtera. »

Certains chrétiens ne prient pas parce qu’ils ont déformé leurs priorités.

Une priorité est l’importance que vous accordez à quelque chose. Et les chrétiens qui négligent la prière ont déformé leurs priorités.

De nombreux croyants déclarent qu’ils prient si et quand ils en trouvent le temps. Cependant chaque semaine, rechercher Christ devient pour eux moins important que de laver la voiture, faire le ménage, visiter des amis, manger au restaurant, faire des courses, regarder du sport. Ils ne s’accordent tout simplement pas le temps de prier.

Or, les gens n’étaient pas différents aux temps de Noé et de Lot. Leurs principales priorités étaient de manger et de boire, d’acheter et de vendre, de se marier et de prendre soin de sa famille. Ils n’avaient pas le temps d’écouter les messages du prochain jugement de Dieu. Ainsi, personne n’était prêt quand survint le jugement.

Evidemment, rien n’a changé au cours des siècles. Pour la plupart des américains, Dieu demeure au bas de leur liste de priorités. Et au sommet, se trouvent le revenu, la sécurité, le plaisir, la famille. Bien sûr, pour de nombreux américains Dieu n’apparaît même pas sur la liste. Mais cela n’attriste pas le Seigneur autant que sur le manque de considération que lui accordent ses propres enfants !

Aujourd’hui, des milliers de chrétiens traversent le pays pour recevoir la prière de la part d’un ministre particulier, un prophète ou un évangéliste. Ces croyants veulent ressentir le touché de Dieu et connaître une quelconque expérience extatique en sa présence. Mais même s’ils obtiennent ce qu’ils ont recherché, l’expérience ne dure qu’un court moment. Et, ironiquement, tout ce temps où ils ont voyagé et recherché le touché de Dieu, ils n’ont même pas passé cinq minutes en prière.

Bien-aimés, le Seigneur ne désire pas vos restes – ces petits bouts de temps où vous avez simplement le temps de formuler une rapide requête. Ce n’est pas un sacrifice de prière. C’est une offrande boiteuse – et elle souille l’autel.

Le prophète Malachie écrit : « Quand vous offrez en sacrifice une bête aveugle, n’est-ce pas mal ? Quand vous en offrez une boiteuse ou infirme, n’est-ce pas mal ? Offre-la donc à ton gouverneur ! Te recevra-t-il bien, te fera-t-il bon accueil ? dit l’Eternel des armées. » ( Malachie 1 :8)

Malachie nous dit : « Vous apportez tout vieil animal pour l’offrir en sacrifice à L’Eternel. Mais ce sont des dons de seconde main, sans soin ni attention. Essayez d’offrir ces cadeaux à votre gouverneur. Il vous éjectera de sa présence. »

Dieu espérait que son peuple prendrait soin de son troupeau, examinant chaque animal, pour choisir les spécimens les plus parfaits, pour lui offrir en sacrifice. Et de même aujourd’hui, Dieu attend la même chose de notre part. Il exige de nous un temps de qualité – un temps où nous ne serons pas pressés ou à la course. Et nous devons faire de ce temps une priorité !

J’ai rencontré une fois le pasteur d’une des plus grandes églises des Etats-Unis. Cet homme fut un des ministres les plus occupés que j’ai connus. Il m’a dit sans justification : « Je n’ai pas le temps de prier. » Mais ce qu’il voulait réellement dire était : « Je n’accorde aucune priorité à la prière. »

Quand j’ai rendu visite à son église, je n’ai ressenti aucune action de l’esprit de Dieu au sein de sa congrégation. En fait, c’est une des églises les plus mortes dans lesquelles j’ai eu l’occasion de prêcher. Cependant, comment pourrait-il y avoir de la vie si le pasteur ne prie pas ?

Le fait est qu’aucun chrétien ne mettra du temps à part pour la prière à moins que cela ne devienne sa principale priorité, au-dessus de tout autre chose – au-dessus de la famille, la carrière, les loisirs, tout. Autrement, ce sacrifice est perverti.

Quelques chrétiens ne prient pas parce qu’ils ont appris à vivre sans la prière !

De nombreux chrétiens pensent que ce qui est exigé d’eux est d’aller à l’église, d’adorer, d’écouter la prédication, résister au péché, faire de leur mieux, et tout ira bien pour eux. C’est le sacrifice qu’ils apportent à Dieu – et ils pensent qu’ils lui sont agréables !

J’ai passé du temps au chevet de chrétiens agonisants qui allèrent fidèlement à l’église pendant plus de cinquante ans. Ces personnes n’ont jamais manqué une réunion. C’était de bonnes personnes, dévouées dans leurs familles, et elles pouvaient parler de tout sujet spirituel. Mais elles n’avaient aucune vie de prière. Elles passaient des heures avec leurs familles, ou assis devant la télé, ou s’occupant de leurs loisirs mais elles n’avaient aucun temps en privé avec Christ.

Cela peut vous sembler sévère, mais je crois que ces personnes sont entrées dans l’éternité en ne connaissant pas leur Seigneur. Dieu ne s’est jamais approché d’elles, parce qu’elles ne se sont jamais approchées de lui.

Je crains pour chaque chrétien qui a appris à vivre confortablement avec aucune vie de prière quotidienne, qui n’a jamais eu une communion croissante avec le Seigneur. De telles personnes sont restées des étrangers pour lui. Et elles seront parmi ceux que Christ repoussera au jour du jugement. « Oui, vous avez fait de grandes œuvres – vous avez guéri des malades, vous avez accompli des miracles, vous avez conduit des foules à mon royaume. Mais je ne vous ai jamais connu. Arrière de moi, étrangers ! »

Comment pourrons-nous échapper à la colère et au mécontentement de Dieu si nous négligeons le grand don de son salut ? Comment pourrons-nous lui faire face le jour du jugement, quand les livres seront ouverts pour révéler que nous n’avons jamais passé de temps avec lui ? Nous pourrions répondre : « Seigneur, je réalise que je n’ai réservé que trop peu de temps pour toi. Je l’ai tout consacré pour moi, ma famille, ma carrière. Mais maintenant, je suis prêt à passer l’éternité à apprendre à te connaître. » Pensez-vous qu’il sera d’accord avec cela ? Non – jamais !

Le fait est que vous pouvez facilement passer votre vie sans prier. Je connais même des pasteurs et des évangélistes « à succès » qui ont appris à accomplir leur ministère sans prière. Ils peuvent vous amuser, vous raconter de grandes histoires, et vous faire rire. Mais ils ne peuvent pas vous convaincre, vous changer ou vous inciter à rechercher la face de Dieu !

Après quelque temps, ces hommes tombèrent dans un grand désarroi. Pourquoi ? Ils devenaient de plus en plus dépendants des armes de la chair plutôt que du Seigneur. Et leurs vies étaient confuses de toutes parts. Les prédicateurs qui ne prient pas sont des prédicateurs sans puissance !

De même, les chrétiens qui ne prient pas sont superficiels dans leur foi, des proies faciles pour les faux prophètes, se laissant aisément égarer loin du vrai évangile. De tels chrétiens « apprennent » constamment mais ils ne sont jamais matures !

Quelques chrétiens ne prient pas parce qu’ils ne croient pas que Dieu entend leurs prières !

Au cours du temps, de nombreux chrétiens ont été découragés par des prières sans réponse – et finalement , ils abandonnent tout simplement. Ils pensent : « Peut-être que je manque juste de foi. Tout ce que je sais c’est que la prière ne marche pas pour moi. Et pourquoi devrais-je prier si cela ne marche pas ? »

Les Israélites au temps d’Esaïe avaient la même attitude. Esaïe écrivait : « Tous les jours ils me cherchent, ils veulent connaître mes voies, comme une nation qui aurait pratiqué la justice…ils me demandent…ils désirent l’approche de Dieu. Que nous sert-il de jeûner si tu ne le vois pas ? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard ? » ( Esaïe 58 : 2-3)

Ces personnes accusaient Dieu de négliger ses enfants ! Ils lui disaient : « J’aime Dieu – je fais le bien et j’évite le péché. Et, jusqu’à récemment, je l’ai fidèlement recherché dans la prière. Mais vous savez, il ne m’a jamais répondu ! Alors pourquoi devrais-je continuer à affliger mon âme devant lui ? Il n’a jamais fait de cas de mes requêtes ! »

Beaucoup de chrétiennes célibataires ont tendance à penser de cette manière. Elles disent : « Pendant des années, j’ai recherché sincèrement le Seigneur, lui demandant d’amener un homme pieux dans ma vie. J’ai prié depuis plus de dix ans maintenant. Mais rien ne s’est passé ! » Alors elles essaient de se marier coûte que coûte – et cela conduit au désastre.

Récemment, un pasteur m’écrivit une lettre alarmante. Il disait : « Frère Wilkerson, la semaine dernière j’ai fermé l’église que j’avais dirigée depuis plusieurs années. J’ai simplement dispersé la congrégation et quitté le pupitre. Pendant des années, j’ai prié pour le réveil – mais il n’est jamais arrivé. Nous avons prié pour un bâtiment – mais cela n’a jamais abouti. Au fil des ans nous sommes tombés à trente personnes. Cela ne marchait pas tout simplement. Et maintenant, je pars pour trouver un autre travail. »

J’ai eu pitié de cet homme abattu. Cependant je suis d’accord : il a besoin d’un autre travail car il n’a pas été appelé au ministère en premier lieu. Vous voyez, notre appel n’est pas de voir arriver un réveil, de construire une église, ou d’avoir un nombre respectable de membres dans la congrégation. Non – c’est d’accomplir fidèlement son ministère envers le Seigneur – et cela comprend la vie de prière !

Jacques écrit que Dieu ne répond pas aux prières de ceux qui demandent des choses pour leur propre satisfaction. « Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. » (Jacques 4 :3) En d’autres mots : « Vous ne demandez pas la volonté de Dieu. Vous n’êtes pas prêts à vous soumettre à tout ce qu’il veut. Au contraire, vous essayez de lui dicter les choses qui satisferont votre propre cœur ! »

Ne vous y trompez pas – notre Dieu est complètement fidèle. Paul écrit : « Que Dieu, au contraire, soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur… » (Romains3 :4) En essence, il dit : « Peu importe si vous entendez un million de voix vous disant : « la prière ne marche pas, Dieu ne m’entend pas ! » Que chaque homme soit appelé menteur. La parole de Dieu demeure et il est fidèle pour nous entendre ! »

Jésus dit : « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. » ( Matthieu 21 :22) Plus simplement, Christ dit : « Si vous croyez réellement, vous serez prêts à attendre et à espérer une réponse de votre Père céleste. Et peu importera le temps que cela prend. Si vous vous accrochez à votre foi, croyez qu’il répondra ! »

Si Dieu a retardé sa réponse à un certain sujet de prière, vous pouvez être sûr qu’il teste votre foi. Il désire que vous lui fassiez confiance quand il semble être silencieux. Et il vous teste, pour voir si vous allez dire : « J’abandonne. Il ne répond pas ! » Finalement, il désire que votre foi soit aussi pure que l’or – vous serez ainsi prêts de nombreuses réponses, à la fois pour vous et pour les autres ! J’ai lu une fois l’histoire d’une femme pieuse – une chère vieille sœur qui a marché étroitement avec le Seigneur pendant des années. Sa vie de prière a été si forte que des personnes de partout dans le monde lui demandaient de prier pour elles. Un jour, une amie lui écrivit, lui demandant de prier, et elle fut d’accord.

Quelques semaines plus tard, cette femme pieuse reçut une autre lettre de cette même amie lui disant : « Merci pour la prière – j’ai été guérie ! » Mais la femme réalisa qu’elle avait oublié de prier. Elle se réjouit que son amie ait été guérie – cependant elle se demanda : « Seigneur, elle a dit que sa foi était faible. Pourquoi l’as-tu guérie, si j’ai oublié de prier ? »

Dieu lui répondit : « Je l’ai guérie parce que tu as appris à me connaître ! Tu t’es approchée de moi, j’ai réalisé le désir que tu avais pour ton amie – même sans la prière. »

« Oh, combien est grande ta bonté, que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent, que tu témoignes à ceux qui cherchent en toi leur refuge, à la vue des fils de l’homme ! » ( Psaumes 31 :20) « Mais ceux qui cherchent l’Eternel ne sont privés d’aucun bien. » ( 34 :11)

Entrez régulièrement dans votre lieu secret, et recherchez-le de tout votre cœur. C’est là que se trouve la réponse à un mariage blessé, pour des membres de votre famille non croyants, pour chacun des besoins de votre vie. Vos réponses peuvent ne pas survenir au cours d’une nuit. Cependant, Dieu fait son œuvre en son temps et selon son plan. Votre part est de croire qu’il est fidèle pour vous répondre – parce que vous êtes son enfant bien-aimé !

Traduit par Marie-Josée Teixeira.

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Les thèmes de l'article

Foi Nécessité Prière Priorité
40 commentaires
  • Letoile97

    Oh seigneur pardonne moi si je neglige la priere, je te demande pardon seigneur ,apprend moi a te faire confiance meme quand tu me semble silencieux , j'ai vraiment bien commencer avec toi mais là je ++++ de toi dans ma vie Père Saint s'il te plait tiens moi toujours la main Grand Dieu, ne m'oublie pas. Tu es digne d'etre louer célebrer Que ton Nom soit bénit dans le Nom de Jésus Christ . Amen
  • joelsmikow

    Merci pour cette excellente réflexion. Puisse-t-elle être entendue et puissions-nous devenir tous des croyants de prière, tel Roger MORNEAU (1925-1998), dont les ouvrages auto-biographiques «Réponses extraordinaires à la prière» et «Au coeur du surnaturel» (Editions Vie et Santé), n'ont pas fini de m'étonner et de m'interroger.
  • FB.fabrice.vigan

    Merci Seigneur pour tes serviteurs que tu utilises pour nous révéler tes clés. Je prie que chaque personne qui lira ceci soit vivement éclairée et que la volonté de DIEU se fasse dans la vie de chacun. Que le manque de prière ne soit pas un handicap pour nous éloigner de notre héritage en CHRIST.
  • myrtilles1

    la priere est un devoir de chretien, si on n arrive pas à prier c'est que dans sa vie on n'exprime pas la verité donc faisons en sorte que la priere soit un don eth non une satisfation personnelle cela s'appelle le don de soi uniquement.
  • belpeguy

    Merci Seigneur d 'avoir parlé à mon cœur au travers de ton serviteur, aide moi à vraiment rechercher ta face en me mettant à prier.
  • Afficher tous les 40 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...