Démarrez votre journée avec une méditation biblique !

La culture de l'échec

La culture de l'échec
"Marc abandonna… (…)" Actes 15, 37 à 39 "Envoie Marc car désormais il m’est utile pour le ministère."  2 Timothée 4.11

Dans notre culture francophone, l’échec est souvent perçu comme rédhibitoire. Une croix est mise sur vous, c’est terminé, il ne fallait pas échouer. Pourtant, les Écritures montrent l’inverse ! Excepté Jésus, tous les grands personnages bibliques connurent des échecs cuisants et douloureux.

L’échec n’existe pas vraiment à partir du moment où vous apprenez à tirer des leçons de ce que vous avez vécu pour ne pas le reproduire.

Nous vivrons tous des déceptions, des frustrations ou des incompréhensions. Mais à la fin, ce qui façonnera notre existence est notre manière de réagir face aux épreuves. Les "flops" sont nécessaires pour grandir et obtenir de l’expérience permettant les victoires.

Noé connu l’insuccès, 120 ans de prédications sans impact hormis pour sa famille… Le grand David sombra dans des pensées impures… Pierre échoua à s’affirmer pour Jésus et le coq chanta… Marc, celui qui écrivit l’évangile qui porte son nom, abandonna ses compagnons en plein voyage missionnaire et rentra chez lui… Jacob se trompa plusieurs fois comme son père Isaac et son grand-père Abraham… Moïse commit un meurtre… Etc.

Néanmoins leur persévérance fit la différence. Ce n’est pas parce que vous vivrez un revers à un moment donné que vous êtes un échec. Aujourd’hui tous ces personnages sont regardés comme des champions de la foi.

En réalité l’échec est la voie royale pour connaître le succès. Montrez-moi une personne qui a connu un triomphe remarquable et je vous montrerai une personne qui a connu beaucoup de défaites avant d’être connu pour ses accomplissements.

Voici un adage qui peut vous aider à comprendre ce processus :

- Le succès est le fruit d’un bon jugement.
- Le bon jugement est le fruit de l’expérience.
- L’expérience est souvent le fruit d’erreurs de jugement.

L’échec n’existe pas vraiment à partir du moment où vous apprenez à tirer des leçons de ce que vous avez vécu pour ne pas le reproduire. En réalité, ce moment douloureux deviendra un tremplin pour votre destinée.

Une question pour aujourd’hui

Est-ce que mes échecs sont pour moi des leçons pour mieux faire ?

Cette pensée vous a encouragé(e) ? Alors, laissez ci-dessous votre témoignage ou vos remarques. Vous serez à votre tour un encouragement pour les autres. Et si vous avez à coeur de découvrir les livres de Patrice Martorano, rendez-vous sur cette page en cliquant ici !

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Les thèmes de l'article

Echec Persévérance
109 commentaires
  • Dbrya972

    Seigneur, dans cette société, l'échec est rédhibitoire ; et on ne vous laisse aucune chance. Seigneur, je sais que c'est la persévérance qui fera la différence. Oui Seigneur, j'ai essayé plusieurs fois, je suis tombée, j'ai échoué mais j'ai toujours recommencé en ton Nom Jésus, et avec persévérance et correction je suis certaine de réussir en ton Nom Soit loué adoré exalté et gloirifié Seigneur.
  • Mibemu

    merci!
  • mamanlion

    Le succès souvent vient bien après la débâcle , après que nous nous soyons cassé la figure ! Là , on est tombé mais on a aussi appris ce qu'il ne fallait pas faire pour pouvoir réussir ! Là , on peut aussi se relever et faire beaucoup mieux , car l'expérience vécue nous a montré ce qu'il est bon de faire ou pas !
  • T-Johana

    Moi qui voyez mes èchecs comme uniquement des échecs.. Ajd j'ai une nouvelle vision de tt cela, et je rend gloire au Seigneur de ce qu'il ne m'a jamais abandonné, Je t'aime Jésus, merci de continuer à me relever.
  • NRP45

    Les échecs sont des apprentissages pour grandir et des expériences pour vivre une vie de victoire. Un enfant qui apprend à marcher tombe plusieurs fois, mais il se relève toujours et fini par savoir courir pour atteindre son objectif, sous le regard bienveillant de son papa. Idem pour nous. Merci Seigneur d'être toujours là présent dans nos vies comme un bon Père, tu n'a pas de regard négatif pour tes enfants, mais tu changes toujours le mal en bien pour nous faire grandir en toi et pour nous faire vivre cette expérience merveilleuse de vivre ta victoire. Victoire que tu nous as déjà donné à la croix. Car tu es mort, mais ressuscité. Merci pour ta bienveillance. Je t'aime Père d'amour. Dans le beau et précieux nom de Jésus Christ. Amen.
  • Afficher tous les 109 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Louise Zbinden Chez moi
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...