Que signifie "adorer en esprit et en vérité" ?
Par Jean-Claude Guillaume   10 commentaires  
       
 

"Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité." (Jn. 4.23-24)

Jésus pose ici le fondement de toute véritable adoration, et répond à deux questions :

Où ? : En esprit.

Comment ? : En vérité.

L'adoration en vérité : Elle nous semble être celle qui vient du fond du cœur, par opposition au formalisme religieux que Dieu reproche à son peuple au travers d'Ésaïe, et que Jésus dénoncera chez les scribes et les pharisiens hypocrites de son temps :

"Le Seigneur dit : Quand ce peuple s'approche de moi, il m'honore de la bouche et des lèvres ; mais son cœur est éloigné de moi, et la crainte qu'il a de moi n'est qu'un précepte de tradition humaine." (Es. 29.13, cf. Matt. 15.8)

L'adoration en esprit : Jésus nous enseigne ici que le véritable lieu d'adoration ne se trouve pas dans la matière, mais bien en esprit, autrement dit dans les lieux célestes. Dieu ne nous a pas rendu notre dimension spirituelle, dont le principe de vie est la foi, pour que nous ramenions les choses spirituelles au niveau terrestre de la vue. Parce que c'est exactement cette démarche-là qui constitue l'idolâtrie. Cette démarche est en opposition directe avec le principe de la rédemption, ce qui en fait l'extrême gravité.

En effet, nous pouvons dire que :

La rédemption est le chemin ascendant qui introduit l'homme terrestre dans les lieux célestes, par la résurrection de son esprit.

L'idolâtrie est le chemin descendant qui rabaisse les valeurs spirituelles des lieux célestes au niveau du visible.

Si nous examinons à nouveau le second commandement :

"Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point..." (Ex. 20.4)

nous découvrons que ce que Dieu interdit formellement, c'est de prendre toute représentation terrestre et visible comme objet d'adoration, que cette représentation concerne des éléments spirituels (choses qui sont en haut dans les cieux), ou matériels (qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre).

La démarche que Dieu interdit, c'est non seulement la matérialisation du spirituel par les hommes, mais également la spiritualisation de ce qui est matériel. Représenter l'Éternel par un veau d'or, c'est matérialiser ce qui est spirituel. Inversement, attribuer à un objet matériel, fût-il d'origine divine, des vertus quasi magiques, c'est spiritualiser ce qui est matériel.

Lorsque dans un combat désastreux avec les Philistins, les Israélites utilisent l'arche de l'Alliance comme un talisman, ne lui attribuent-ils pas une puissance spirituelle, et, par là-même, ne font-ils pas acte d'idolâtrie ? :

"Le peuple rentra au camp, et les anciens d'Israël dirent : Pourquoi l'Éternel nous a-t-il laissé battre aujourd'hui par les Philistins ? Allons chercher à Silo l'arche de l'alliance de l'Éternel ; qu'elle vienne au milieu de nous, et qu'elle nous délivre de la main de nos ennemis." (1 Sam. 4.3)

Cela est d'ailleurs amplement confirmé par le fait qu'Israël fut battu, et que l'arche, qui était censée leur donner la victoire, fut prise par les Philistins :

"Les Philistins livrèrent bataille, et Israël fut battu. Chacun s'enfuit dans sa tente. La défaite fut très grande... L'arche de Dieu fut prise..." (1 Sam. 4.10-11)

De même, lorsque le serpent d'airain, pourtant ordonné par Dieu lui-même, deviendra Nehuschtan, une idole, n'y a-t-il pas attribution d'un pouvoir spirituel à ce qui est purement matériel ? Nous voyons donc bien que spiritualiser ce qui est terrestre et matériel est tout autant un acte d'idolâtrie que l'inverse, matérialiser ce qui est spirituel.

(Extrait du livre "La Séduction du Pseudo-Spirituel", du même auteur, disponible sur la Top Boutique)

 

Poster un commentaire

 
 

Vos commentaires (10)

Trier les commentaires : par date | par vote
Posté le 7 Mai 2014 à 04h08
Bonsoir, et la suite ? j'ai l'impression que vous n'avez pas terminé et que l'enseignement portait plus sur "l'Esprit" que sur la "vérité"; Fraternellement.
Posté le 26 Mars 2014 à 18h04
merci frère .merci
Posté le 8 Octobre 2013 à 23h38
Bonjour, Je souhaite souligner que: 1) le fond du coeur et la vérité n'ont rien avoir ce sont 2 choses complètement différentes. 2) L'esprit n'est pas un lieu 3) l'esprit ne ressucite pas que seul notre corps ressucite. Cordialement.
Posté le 28 Juillet 2013 à 14h59
adorer, c'est une façons d'inciter la volonté divine de s’accomplir dans votre vie et assurer votre destinée, c'est pourquoi nous devons la faire avec esprit et vérité!!!
Posté le 6 Mai 2013 à 21h39
Cela est concis mais d'une clarté!Merci cela m'aide dans ma réflexion.
Posté le 12 Septembre 2011 à 21h04
Merci, très intéressant. Bénédictions.
Posté le 15 Octobre 2010 à 13h37
Merci Jean-Claude Guillaume. Que Dieu vous bénisse!
Posté le 9 Mars 2010 à 06h00
Bonjour! Je voudrais savoir : "comment puis-je savoir que j'adore Dieu en estprit et en vérité, non pas avec mon corps ou mon âme"?
Posté le 9 Mars 2010 à 09h34
Lorsque nous adorons le Seigneur, notre être entier, esprit, âme et corps, participe naturellement à notre adoration. Relisez attentivement mon texte, et vous comprendrez ce que signifie adorer "en esprit et en vérité". "En esprit", c'est-à-dire sans support matériel tel qu'une statue ou un crucifix, "En vérité", c'est-à-dire avec sincérité, du fond du coeur, et non par des prières rituelles, qui ne sont que de vaines redites (Matthieu 6.7). Amicalement.
1 personne(s) aime(nt)  
Posté le 27 Novembre 2009 à 14h31
Sgr donne moi de t'adorer en esprit et en vérité. Merci d'avoir éclairé mon intelligence mon frère. je ne comprenais pas pourquoi le Sgr avait permis ke les philistins battent israel mè maintenant c'est clair! Merci papa pour cette exhortation. Que le Sgr soit loué!