Accueil Enseignement
Le cri qui déclenche l'espoir
Par Mark Lecompte   1 commentaire  
       
 

Dans le livre du prophète Ézéchiel, au onzième chapitre, nous trouvons une promesse de Dieu qui est parmi les plus belles et les plus encourageantes de toute la Bible. Cette promesse décrit l'intention de Dieu de rassembler, restaurer, guérir, sanctifier et rétablir la communion intime avec son peuple. Qui ne voudrait pas d'une telle promesse aujourd'hui ?

« C'est pourquoi tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Je vous rassemblerai du milieu des peuples, Je vous recueillerai des pays où vous êtes dispersés, Et je vous donnerai la terre d'Israël. C'est là qu'ils iront, Et ils en ôteront toutes les idoles et toutes les abominations. Je leur donnerai un même coeur, Et je mettrai en vous un esprit nouveau ; J'ôterai de leur corps le coeur de pierre, Et je leur donnerai un coeur de chair, Afin qu'ils suivent mes ordonnances, Et qu'ils observent et pratiquent mes lois ; Et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu » (Eze 11.17-20)

Si c'est vrai que nous pouvons trouver d'autres paroles encourageantes semblables dans d'autres endroits de la Bible, ce qui est particulier, ici, c'est le lieu et le contexte dans lequel nous trouvons ces paroles de la part de Dieu. Des paroles d'espoir au beau milieu de messages et d'oracles qui concernent le jugement, la dévastation, le péché et la mort !

Les trente-cinq premiers chapitres d'Ézéchiel figurent parmi les plus sévères, les plus sombres, les plus catastrophiques du livre. Ils décrivent les conséquences destructrices du péché et, malheureusement, beaucoup de gens évitent de lire le livre d'Ézéchiel à cause de ce côté négatif. Ils pensent qu'ils n'y trouveront pas de paroles inspirantes ou encourageantes. Ils se trompent ! Nous découvrons par la bouche d'Ézéchiel qu'il est possible de saisir, d'entendre et de recevoir des paroles d'une grande espérance, même dans un contextes des plus désespérés.

Est-il possible que Dieu ait une promesse pour nous aujourd'hui ? Est-il possible que parmi tous les bruits de terreur, de terrorisme, de guerre, de violence et de maladies qui nous bombardent chqaue jour, nous puissions trouver une parole d'espérance de la part de Dieu ? Est-il possible que Dieu veuille encore aujourd'hui nous communiquer des messages de restauration, de guérison, de sanctification et de communion ? Je crois que oui ! Et j'en suis même convaincu !!!

Il attend tout simplement qu'une personne se lève et se tienne devant lui pour demander ces promesses. Il cherche des gens qui vont, à l'instar d'Ezéchiel, lancer le cri qui déclenchera l'espérance. Ce cri est le cri de l'intercession et de la supplication en faveur de cette génération.

Quand Ézéchiel a été témoin de la dévastation autour de lui, il a offert une simple prière à Dieu. Cette prière était en fait, un cri qui venait du fond de son être qui s'attendait à une réponse de la part de Dieu. Il a crié son désespoir au bon endroit et à la bonne personne.

Le livre d'Ézéchiel nous décrit les prières qui ont déclenché la promesse puissante pour une restauration à venir . Des paroles d'espoir trouvées au milieu du malheur, tout simplement parce qu'un homme a daigné tomber sur sa face et crier : « Ah! Seigneur Éternel » (Eze 11.13). Ézéchiel n'a pas offert une prière éloquente, garnie de grandes paroles théologiques, mais plutôt un cri qui venait du cœur dans le but d'obtenir une parole de la part de Dieu. Alors que sa génération manquait d'hommes de Dieu et de leaders spirituels et qu'un grand nombre de ses contemporains tombaient et mouraient autour de lui dans un péché extrémement grave, Ézéchiel a fait monter vers Dieu une prière simple mais puissante. Dans cette sincérité, Dieu l'a entendu ! Il lui a répondu avec une promesse bien plus grande que ce que le prophète aurait imaginer ou attendre. Et cette promesse nous parle encore aujourd'hui...

Que le Seigneur fasse de nous des prédicateurs, des pasteurs et des étudiants qui recherchent une parole d'espoir, de soulagement, de consolation et de puissance, dans la chambre de prière. Une parole à prononcer à cette génération fatiguée de tant de mauvaises nouvelles et d'incertitudes face à l'avenir. Soyons parmi ceux qui déclencheront l'espoir au milieu du désespoir et le bonheur au milieu du malheur. Non par notre propre imagination mais par une parole que Dieu nous donnera en promesse. Si Dieu l'a fait pour Ézéchiel, Il peut le faire pour nous. Le croyez-vous ?

 

Poster un commentaire

 
 

Vos commentaires (1)

Trier les commentaires : par date | par vote
Posté le 18 Novembre 2008 à 15h34
Quel merveilleux message! Si chacun de nous chretiens se decidait a etre un declencheur d'espoir autour de soi, pas de doute que le desespoir n'aurait plus de place sur terre!