Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Quantité VS Qualité

Quantité VS Qualité

Avez-vous déjà entendu cette expression : “Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité” ?

J’imagine que oui…

  • D’ailleurs, peut-être l’avez-vous déjà utilisée ?

  • Ou vous l’a-t-on déclaré, lorsqu’il a semblé judicieux de justifier l’un plutôt que l’autre… et quand cela arrange, d’ailleurs !?

Quand la “qualité” masque la “quantité”...

Si vous étiez questionné, là, de suite, je suis certaine que vous auriez des anecdotes toutes aussi croustillantes (ou pas) les unes que les autres à raconter !

Du genre :

Votre meilleure amie vous propose un massage du dos, elle vous sent tendue ; comme c’est attentionné de sa part ! Enchantée, vous vous préparez à vous assoupir bientôt sous ses doigts experts, mais 10 mn après, c’est plié…

Euh ? Déjà ?

“Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité ! “

Et vous, de vous relever, un peu dépitée…



Votre conjoint vous invite pour vos 20 ans de mariage dans un restaurant gastronomique, et vous en salivez d’avance. Il y a pensé !!! Et en plus, il a choisi un restaurant étoilé ! Mais vous restez perplexe devant le dos de cabillaud 10x5x3 cm à la croûte de truffes noires et pistaches grillées, accompagné de 2-3 légumes croquants, sauce au beurre-champagne. C’est vrai, c’est joliment décoré, vous ne pouvez pas dire le contraire…

C’est toouuuut ???

“Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité !”

Vous êtes certaine que dans 15 mn à peine, vous entendrez vos estomac gargouiller...

Saviez-vous que ces principes-là, que tout le monde utilise pour justifier :

  • Un manque de temps, de disponibilité

  • Pour faire attention à sa ligne, à son porte-monnaie,

  • Pour ménager ses efforts, sa fatigue,

  • Pour préserver son espace,

  • Etc.

Tous les prétextes sont bons ou légitimes, me direz-vous…

Mais ce n’est pas du tout, du tout inspiré par la culture divine ; le saviez-vous ?

Oui, 2 cultures s’opposent, vous l’aviez déjà compris : celle du monde, et celle de Dieu, dite aussi la Culture du Royaume de Dieu.

Qu’en est-il de notre relation avec Dieu et les autres ? Quelle culture pratiquons-nous ?



La générosité débordante de Dieu

Vous voyez Dieu répondre à nos prières avec la même parcimonie que parfois nous utilisons pour prier, méditer, intercéder ou pour les autres ? Non, bien sûr que non. La bonté de Dieu est infinie envers nous et elle ne se mérite pas.

Vous imaginez-vous en train de vous exclamer : "C’est tout, Dieu ? C’est déjà fini ?" Et Dieu de répondre : “Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité !

Inconcevable, n’est-ce pas ? Dieu nous interpelle à un moment donné de notre vie afin que nous ajustions notre comportement à Sa générosité. Dieu est “malade d’amour” pour nous, Il se languit de nous ! Il a tant de choses à nous donner.

Quelqu’un qui aime est généreux, c’est connu ! Il ne garde rien pour lui : il partage, il échange, il donne, tout simplement.

Et nous, comment aimons-nous Dieu ? Combien de temps lui accordons-nous ? Débordons-nous sur notre horaire lorsque nous passons du temps avec Lui parce que nous L’aimons, tout simplement ?

Un café avec le feuillet de la Bonne Semence, et hop, on saute les deux pieds joints dans notre journée de travail.

Le SMS de PassLeMot arrive à point nommé, juste au moment où vous vous engouffrez dans la voiture. Une prière le temps du trajet, et vous êtes parti pour 10h d’activités non stop.

Seriez-vous partant avec moi pour réviser tout cela ? On n’est pas là pour se pointer du doigt, on est tous d’accord là-dessus, mais pour saisir les promesses de Dieu, du genre de celles qu’Il a faites à Abraham, Moïse, Jacob, David qui ont prospéré en tous points...

Il y a tant de bonheur dans la présence de Dieu qu’on y revient, sans discuter ! Cela, David l’avait complètement compris et intégré dans sa vie.

Il se délectait de ses temps de louanges. D’ailleurs, il chantait, composait de la musique pour Dieu, et il les comparait à des mets gras et succulents (pas comme dans certains restaurants !). David se disait comblé. Il avait compris que sans cette relation particulière, si intime avec Dieu, il ne pourrait Le connaître ni mesurer Ses réserves illimitées, encore moins Le glorifier. Alors, David est devenu l’ami de Dieu.

En effet, c’est en connaissant la personne qu’on découvre ses qualités (et ses défauts) et qu’on a envie de vivre une relation avec elle (ou pas) !

Avec Dieu, la question ne se pose même pas, Il est parfait ! Et tout exprime Sa générosité illimitée : lorsqu’il parle de la postérité future d’Abraham, Il la compare aux étoiles dans le ciel qu’on ne peut compter, mais aussi au sable du désert, aux grains innombrables. Quelle abondance ! À en avoir le vertige et mal au ventre, rassasiés au-delà de ce que l’on peut imaginer !



Voulez-vous devenir l’ami de Dieu, en devenant généreux sur la qualité ET la quantité dans votre relation avec Lui ? Puis avec les autres ?

Voulez-vous vivre la vie en abondance pour laquelle Jésus est mort et ressuscité pour nous l’offrir ?

Moi, je suis venu afin que les hommes aient la vie, une vie abondante.(Jn 10.10)

Ses bénédictions sont stockées en quantité illimitées ; Il l’a promis ! S’il sonne à notre porte pour nous les livrer, serons-nous derrière, prêts à Lui ouvrir ?

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Les thèmes de l'article

Amitié Générosité Qualité Relation
1 commentaire
  • cerisette 💕

    Amen, je veux bien ouvrir et attendre que ca sonne a la porte oui 💖
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Louise Zbinden Chez moi
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...