FERMER

Un verset, une vidéo, un message ne sont rien pourtant certains matins ils sont une réponse de Dieu à vos prières, vos souffrances, vos interrogations. Nous n’y sommes pour rien, en tant que simples serviteurs, toute l’équipe du Top travaille avec persévérance pour développer des outils et nous mettons notre foi en Dieu pour les utiliser selon ses plans. Votre don fait vraiment la différence ! MERCI.

Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Peut-on reprendre un membre de notre église, même le pasteur ?

Peut-on reprendre un membre de notre église, même le pasteur ?

La correction fraternelle est-elle biblique ?

Si oui, comment la pratiquer dans la paix et le respect ?

Peut-on aussi reprendre un serviteur de Dieu ?

 

Avant de voir ce que la Bible dit sur ce sujet, voici quelques caricatures ... tout en précisant que le "il" peut aussi bien concerner une femme qu'un homme.

Il y a ainsi :

- Le râleur
Il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Il en parle autour de lui, mais jamais à la personne en cause.

- Le censeur
Il sait tout et a toujours une idée sur tout. Il ne se gène pas de reprendre chaque personne qu'il côtoie : le responsable de louange parce que c'est trop ou pas assez fort, l'orateur parce qu'il n'a pas dit ce qu'on attendait, la monitrice de garderie, le concierge, et même la dame qui a un habit un peu voyant...

- L'aveugle
Il est dans son monde. Rien n'existe au-delà de ses préoccupations. 

- Le super-spirituel
Comme il ne veut pas se mouiller, il prie pour tout et attend que Dieu parle directement aux personnes concernées.

Avant d'identifier autrui, est-ce que je me reconnais un peu ?

« Nous vous y exhortons, frères: reprenez ceux qui vivent de manière désordonnée, donnez du courage à ceux qui en ont peu; soutenez les faibles, soyez patients envers tous. »
1 Thessaloniciens 5.14

L'Eglise est un corps. Ses membres sont appelés à développer un souci fraternel les uns pour les autres. Nul n’est parfait. Les pasteurs et les responsables, ainsi que les membres, tous ont besoin d'encouragements et de corrections positives.

« Frères, ne vous critiquez pas les uns les autres. (...) Or il n'y a qu'un seul législateur et juge, celui qui peut sauver et faire périr. Mais pour qui te prends-tu, toi qui juges ton prochain ? »
Jacques 4.11-12

Le mot "critiquer" ne se trouve pas dans le NT, le texte parle de "mal parler." Le mot grec "katalaleo" peut aussi se traduire par "parler contre quelqu'un, incriminer, diffamer, médire..."

Reprendre un frère ne se fait pas n'importe comment.
Ce qui est difficile, c'est la manière.

Questions à se poser : 

1. Ai-je prié ?

2. Est-ce un problème qui mérite qu'on en parle ?

3. La relation est-elle équilibrée ? Je ne suis ni supérieur ni inférieur à autrui.

4. Est-ce que j'agis par amour ?

5. Mon intervention fera-t-elle grandir ?

6. Est-ce le bon moment ? Le stress, l'environnement bruyant ou la fatigue seraient des embûches.

Pendant l'intervention :

7. Je n'ai pas à accuser. Parler en "Je", c'est dire ce qui me touche, m'interpelle. L'interlocuteur n'est ainsi pas coincé. La conversation ne montera pas en symétrie.

8. Ecoutons-nous. Je n'ai pas à asséner des paroles accusatrices puis à rompre le dialogue.

9. Cherchons des solutions ensemble.

10. Scellons. Par exemple, prier ensemble, une poignée de mains ou un verre qu'on boit ensemble peuvent être des gestes concrets de réconciliation et d'amitié.

En conclusion :

Reprendre n'est pas facile. Le Saint-Esprit sera là pour nous encourager et nous conseiller... et peut-être aussi pour nous rassurer, si tout ne s'est pas passé comme on aurait voulu.

« Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux oeuvres bonnes. »
                            Hébreux 10.24

39 commentaires
  • Selumiere

    Reprendre et corriger ça fait parti de l'amour, Dieu en est lui-même l'exemple, il corrige ceux qu'il aime. Moi je préfère un frère ou une soeur qui me fasse mal en m'ayant dit la vérité plutôt que quelqu'un qui me caresse dans le sens du poil pour pas paraître méchant ou rabat-joie. Les blessures d'un ami prouvent sa fidélité (pv 27.6). Je préfère un prophète qui appelle à la repentance au prix d'être rejeté par l'assemblée plutôt qu'un flatteur qui dise "paix" quand il n'y a point de paix et qu'on dérive (ez 13.10). Bien sûr il faut que ce soit conduit de l'Esprit de Dieu, il ne s'agit pas toujours de foncer dans le tas, parfois ce n'est pas le temps, parfois il faut être ferme, d'autres fois plus soft, ca dépend de la sagesse de Dieu qui connaît chaque situation, il faut être à son écoute. En tout cas, quand on est repris et corrigé, c'est sûr, ce n'est pas agréable, mais il ne faut pas se hâter de rejeter, mais prendre du recul, examiner selon le Seigneur et demander qu'il confirme si cette parole vient de lui. Que le Seigneur nous aide à être équilibré dans tout ça selon sa grande sagesse!
  • Jean Charles Bouazo

    Bonjour, l'Eglise est hiérarchisée et ordonnée car Dieu est un Dieu d'ordre. Il y a dans les Eglises des chefs de 10, des chefs de 100, de 1000 et de 10000. Si tu constates qu'un chrétien agit mal, tout dépend du contexte dans lequel on se trouve et de la personne qui est en erreur, il faut se laisser diriger par l'Esprit de Dieu. Il y a des cas où tu peux parler en toute sagesse et amour immédiatement au frère ou à la soeur. Il y a des cas où je te déconseille de reprendre immédiatement la personne. C'est le cas du pasteur ou d'un responsable de l'Eglise. Tu peux partager tes remarques avec ton supérieur hiérarchique qui sera charger d'approcher un plus proche collaborateur du pasteur pour lui parler.
    • thierryhenryhnawosse

      Merci seigneur pour le souffle de vie qu'il nous donne chaque jours, c'est pour nous montrer à quel point il nous aime. C'est important que dans ces temps on repends l'amour de Dieu partout où nous allons, comment peut-on faire cela ? on gagnant sur le mal par le bien, reprendre le pasteur ce n'est pas contredire le pasteur mais montrer l'amour de Dieu qui jaillit en nous, PROVERBES 9.8 Ne reprends pas le moqueur si tu ne veux pas qu'il te déteste, mais reprends le sage et il t'aimera. Reprendre quelqu'un c'est une mise en pratique de la parole en effet mettons en pratique sa parole: Matthieu: 12.50 Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère. Dieu ne permet pas que un de ces brebis se perds: à cause de cela, bergers, écoutez la parole de l’Éternel ! 10 Voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel : Je m’en prends aux bergers. Je retirerai mes brebis de leurs mains, je ne les laisserai plus prendre soin des brebis et ils ne pourront plus en profiter pour eux-mêmes. J’arracherai mes brebis de leur bouche et elles ne leur serviront plus de nourriture. De fois on peut être dans l'église sans connaître Dieu, Dieu dans ces temps veut nous réveiller car le temps est très proche que l'on pense.
    • Elisabeth Dugas
      Équipier du Top

      Bonjour Jean-Charles, merci de ne pas communiquer votre email dans vos commentaires. Soyez béni
  • Joël Lorand

    Le Oui l'emporte il y a le passage de Mathieu 18:15-17. Il est bien d'avoir ajouté le pasteur dans la question. Dans la réalité il y a de nombreux témoignages d'une trop grande autorité du pasteur et cela retombera si vous copiez le monde sur ceux qui n'y sont pour rien car telle est la nature humaine. Rappel : vous êtes dans le monde et vous n'êtes pas parfait ; il n'y a qu'un seul berger Jean 10:16, donner de l'autorité à un pasteur à cause de son titre c'est perdre en humilité. N'introduisez pas des méthodes du monde dans vos communautés. Etre soumis aux autorités oui mais avec du discernement et du respect pas par de l'idolâtrie ou un esprit de querelle, de rancune, de jalousie, de jugement. Les pasteurs qui ne sont pas repris amènent à terme des crises ou un engourdissement néfaste que seul Christ peut sauver de la ruine mais pour les pasteurs accusés à tort cela donne un mauvais résultat encore plus rapide s'ils ne sont pas soutenus. Au final chaque chrétien a autant de responsabilité qu'un pasteur, juste être pasteur c'est plus d'engagement et plus risqué et contraignant.
  • Etienne Gogo

    Reprendre son prochain "Pasteur ou simple fidèle" est un acte d'Amour divin. La Bible le confirme d'ailleurs qu'avant de faire ton offrande, "si tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande et va d'abord voir ton frère". Comme nous sommes des chrétiens, nous devrions nous inspirer des Juifs de BEREE qui vérifiaient ce que les disciples disaient. Avant d'ouvrir la bouche, soyons capable de dire "Il est Ecrit" Il y a dans une assemblée trois facteurs qui attristent le Saint-Esprit à savoir: 1/ Le Silence, ne rien dire est hypocrite et un manque d'Amour. La Bible dit "Celui qui sait faire le bien et qui ne le fait pas commet un péché. Il y a lieu de parler avec la personne concernée mais dans l'amour 2/ Jouer le rôle du diable, le calomniateur en rependant autour de nous et à qui veut l'entendre. Ce comportement attriste le Saint-Esprit et crée des divisions dans une assemblée. 3/ Se servir de l'avantage d'un micro ou bien pendant une prédication pour faire des allusions est mal saint et règle pas du tout le problème. Très souvent, la personne visée ne se sent même pas concernée. Conclusion: Avant toute chose, prions d'abord et souvenons-nous de la Règle d'Or du verset suivant: "Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux" Luc 6:31 Que Dieu bénisse car sans l'amour, tout ce que nous faisons dans notre assemblée n'est pas agréable à Dieu. Sans l'Amour, tout est VANITÉ
    • Rati Youma

      Très bien justifié et tout ce que vous avez dit émane d'un coeur plein d'amour de la Parole. Que Dieu vous bénisse.
  • gilead

    Bon reprendre son pasteur est la meilleur solution pour se faire éjecter de son église. Bon voilà dansunesecte reprendre le gourou n est jamais très bon.
    • Carole

      On ne peut pas comparer une église et une secte . Les pasteurs ne sont pas des gourous. J'ai toujours dit que je suis un électron libre . Le seul à qui je dois rendre des comptes c'est Dieu par le précieux sang de Jésus. Je peux écouter les conseils d'un pasteur si et seulement si ce qu'il dit est en parfaite cohérence avec la Bible : la parole de Dieu . Une fois , un pasteur m'a conseillée pour un sujet précis et il avait raison . Quand on a le Seigneur en soi , on sait parfaitement ressentir les choses et on sait si celui qui parle en face de vous est rempli du Saint Esprit ou pas . Personne ne m'a jamais forcée à aller dans telle ou telle église ou a donner une somme d'argent . Vraiment , dans les eglises evangeliques , protestantes on est loin des sectes . Soyez béni .
    • laudo
      Bénévole du Top

      On ne peut pas faire n'importe quoi dans une église, certes. Mais elle ne doit pas non plus être une prison ou une secte. Que le Seigneur permette à chacun de trouver un lieu fraternel où l'on peut grandir dans l'amour et le respect mutuel.
  • Afficher tous les 39 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Bethléem Batiment C Tant qu'on est là
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...