Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Notre travail…? Embrasser des grenouilles !

Notre travail…?  Embrasser des grenouilles ! Notre travail…?  Embrasser des grenouilles !

N’as-tu jamais essayé d’aider quelqu’un, pour découvrir ensuite qu’il profitait de ta générosité avant de sauter plus loin, sans être changé ?

L’auteur Jamie Buckingham a écrit une fois que le travail des chrétiens, c’était d’embrasser des grenouilles. Parfois, elles se transforment en prince charmant, mais parfois, il s’agissait juste d’une grenouille à la recherche d’un bisou.

Le cynisme se développe quand des profiteurs tirent constamment avantage de ta bonté et de ta patience. Si tu attrapes une verrue en embrassant une grenouille, tu hésites à en embrasser une autre.

Mais alors, comment savoir s’il s’agit d’une grenouille ou d’un prince charmant ?

C’est facile. Tu l’embrasses. Si elle se transforme en prince charmant, c’est que ce n’était pas une grenouille.

Si nous servons seulement parce que nous aimons voir les gens changer, nous serons souvent déçus. Personne ne devrait laisser les autres profiter de soi continuellement. Cela blesse tout le monde. La vérité, cependant, c’est qu’il faut embrasser beaucoup de grenouilles pour trouver un prince.

Le Seigneur Jésus nous dit : « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres » (Jean 13.34).

Personne n’a embrassé plus de grenouilles que le Seigneur. Il est mort pour les péchés du monde, mais des milliards de personnes se moquent de Lui et refusent Sa seigneurie dans leur vie. Mais, pour ceux d’entre nous qui Lui font confiance, « De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l’indigent, Pour les faire asseoir avec les grands. Et il leur donne en partage un trône de gloire. » (1 Samuel 2.8).

Et c’est ainsi que nous devons traiter les autres. Cela ne doit pas nécessairement ébranler le monde.

Un exemple

Un jour, tôt le matin, mon père se trouvait dans l’hôpital des vétérans de Shreveport, en Louisiane. Il attendait d’être emmené en chirurgie pour être opéré d’une grosse tumeur cancéreuse. Soudain, cinq de ses six frères et sœurs ont passé la porte de sa chambre pour lui faire la surprise.

Ils étaient venus pour être avec lui juste avant son intervention.

J’avais cinquante et un an quand mon père est décédé, mais en un demi-siècle, je ne crois pas avoir jamais vu sa figure s’éclairer comme elle l’a fait ce jour-là. Cela leur avait demandé beaucoup d’efforts pour être là, et ils ne pouvaient pas rester longtemps, juste le temps que mon père soit emmené pour la chirurgie, mais ils ont transformé mon père en prince charmant (il l’était déjà.)

Papa avait embrassé beaucoup de grenouilles lui-même. Pendant ses quatorze dernières années sur Terre, il s’est rendu tous les dimanches dans une maison de repos pour enseigner les gens qui s’y trouvaient. Il n’était pas un pasteur agréé, mais on lui a tout de même demandé d’officier aux enterrements, lorsque certains de ces princes charmants sont décédés.

Il rendait régulièrement visite à des gens le jeudi soir et les invitait à venir à l’église. Il rendait visite à des enfants le samedi, leur distribuait des bonbons et leur rappelait de venir à l’école du dimanche. Une dame m’a dit qu’ils l’appelaient « l’homme aux bonbons. »

Quand papa est mort, l’église était remplie, un mardi après-midi. Beaucoup de princes charmants avaient été touchés par un homme tout simple.

Tu n’as pas à être parfait, ni à être un géant spirituel pour voir des vies changer. Tu dois juste être prêt à « plisser les lèvres », pour embrasser des grenouilles !

2 commentaires
  • djodjoline

    Oh que c est beau, pour voir et pouvoir voir une église rempli à la fin de sa vie, que l éternelest est bon à travers nous, ma mère était comme ton père toujours à donne de son temps et de son amour au autre. Et comme toi,ton père,son église était rempli le jour de son enterrement, ce jour là, je n ai pas regardé le cercueil, vide (car ma mère pour moi était déjà avec le seigneur /mes l église bombé jusqu'à dehors , et j ai dis e' mon coeur seigneur que c est beau ce qu elle a fait à c est gens en ton nom, gloire à dieu. Pour cette amour merveilleux. Car MM dans la mort, dieu agit encore, car des gens nous dise encore si Il y y avait pas eu l enterrement de ta maman, je ne serai pas revenu à l église, que ça grâce et grande. Merci mo' dieu d être des instruments dans tes main s.
  • MichelineDONGMO

    Merci pour ce beau message. la métaphore avec les grenouilles est excellente. en tant que chrétien nous devons vivre à l'image de Christ qui nous demande d'aimer les autres comme nous mêmes. Nous sommes invités à faire notre part ( aider, soulager, donner, bénir...) et laisser Dieu faire la sienne. Soyez bénis. Amen
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Stéphane Quéry Vaillants héros
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...