Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

L'Éternel est mon berger

L'Éternel est mon berger

L'Éternel est mon berger, je ne manquerai de rien. (Psaume 23.1).

Ce verset fait partie de ceux qui ont réconforté plus d'une personne. Il apporte avec lui toute une suite de promesses que nous évoquerons tout à l'heure. Il me semble cependant bon de faire remarquer que le soutien proposé ne s'adresse pas à tout le monde. C'est la raison pour laquelle, je souhaite poser à chacun des lecteurs cette question primordiale : Qui est ton berger ?

Il est en effet tout à fait possible de vivre une vie très convenable et respectable, et d'avoir toute une panoplie de qualités, mais de ne pas être encore entré dans le troupeau de Jésus (Jean 10.16).

Avant de lui avoir confié ma vie, je faisais comme la majorité des gens : je dirigeais seul ma barque. Enfin, j'essayais. J'étais un jeune homme assez sage, et je pratiquais ma religion très régulièrement, et avec sérieux. C'était l'époque au cours de laquelle je manquais de tout, sans en être vraiment conscient. Je manquais de certitude quand à l'éternité, je manquais de liberté, je manquais de joie, je manquais d'assurance dans la vie, et surtout, je manquais d'un amour profond qui m'aimerait sans condition et sans limite, simplement pour moi. Je marchais en choisissant au hasard la direction qui me plaisait le plus, ou celle qui me semblait la plus agréable, ou celle qui me permettrait de rencontrer le plus de gens intéressants ou que j'admirais.

Mais Jésus n'était pas mon berger. Pas encore. Il a fallu que je capitule, que je reconnaisse que je ne pouvais pas diriger ma vie seul. Il m'a fallu reconnaître que les appuis sur lesquels je comptais ne me servaient à rien. Il m'a fallu accepter son salut et le laisser s'occuper chaque jour de mon présent. Il n'y a pas d'autre possibilité.

Si tu souhaites que le Dieu de la bible soit ton berger, tu dois reconnaître ton péché, ton besoin, et l'appeler au secours. Il laissera alors ses 99 autres brebis (Matthieu 18.12) pour venir te chercher dans ta solitude et ton désert.

Si l'Éternel est effectivement ton berger, alors tu ne manqueras de rien. Tes besoins fondamentaux seront pourvus dans tous les domaines.

La première des choses qu'il te procurera sera la paix, le repos :
« Il me fait prendre du repos... ». C'est effectivement la première ressource dont nous avons besoin dans ce monde de plus en plus terrifiant. Paix au sujet de notre salut, au sujet de notre vie de tous les jours, au sujet de notre travail, au sujet de nos enfants, au sujet de nos parents... Il n'est pas un domaine qui ne puisse entraîner l'inquiétude, si ce n'est l'angoisse.

J'ai déjà parlé du jour où un homme a tiré à la carabine sur nous. Mon épouse a été touchée à la tête par cet homme qui souhaitait nous tuer. Au milieu de l'agitation provoquée, au milieu de la frayeur générale, la paix de Dieu nous a remplis tous les deux, et nous avons pu réconforter les autres membres du groupe. Réfugiez-vous dans les bras de votre berger, et la paix, sa paix, vous remplira.

Le bon berger veillera ensuite à mon bien-être : « prairies verdoyantes et eaux paisibles ». N'allez pas croire que votre situation matérielle n'intéresse pas le bon berger. Il sait que nous avons besoin chaque jour de nourriture et de vêtement, et encore de quelques autres choses. Il met ainsi à notre disposition ce dont nous avons besoin, mais sans excès. Rappelez-vous la manne donnée par Dieu aux Israélites dans le désert. Les Hébreux ramassaient chaque matin ce qu'ils devaient consommer le jour même. Ceux qui voulurent essayer d'en conserver pour le lendemain ont vu leur stock pourrir (sauf les jours de sabbat).

Il y a bien des années maintenant, notre foyer s'est trouvé dans une situation financière très préoccupante. Lorsque nous sommes partis rendre visite à un de nos amis en Haute Garonne, nous savions qu'il faudrait prendre avec la banque des décisions qui pouvaient remettre en cause le paiement des traites pour notre maison. Nous avons pu assister à des réunions d'évangélisation, dans une grange. Un des jeunes gens qui assuraient la musique a eu une parole de connaissance qui expliquait clairement notre situation financière (que personne là-bas ne pouvait soupçonner). Dieu promettait : « Tu ne manqueras plus jamais de rien ». Cette parole était bien pour nous. Même si rien de spécial ne nous est arrivé, nous avons vu notre compte en banque se rétablir, mois après mois. Nous pouvons témoigner que nous n'avons plus jamais manqué de rien.

Bien sûr, le bon berger s'occupe aussi de notre vie spirituelle : « Il me rend des forces neuves, et, pour l'honneur de son nom, il me mène pas à pas sur le droit chemin » (verset 3 version Semeur). Le jour même où je l'ai rencontré, toutes les fausses croyances que j'avais apprises dès mon jeune âge, ont été balayées de mon esprit. Le lendemain matin, lorsque j'ai fait le point de l'expérience vécue la veille au soir, aucun doute n'avait de place dans mon esprit au sujet du salut par grâce (et non par les œuvres), de la prière pour les morts, des « sacrements », du purgatoire... L'Esprit de Dieu avait conduit mes pensées vers les siennes de façon tout à fait miraculeuse, et sans l'intervention d'aucun homme.

Depuis, j'ai maintes fois fait l'expérience glorieuse de l'amicale pression du Saint Esprit qui me convainc et rectifie l'axe de mes pensées. « Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, déclare l'Éternel » (Ésaïe 55.8). C'est une des raisons pour lesquelles je n'aime pas entretenir de discussion sans fin sur les idées et les façons de penser. Je préfère largement laisser le Saint-Esprit se révéler aux personnes, avec une douceur, un tact et une persuasion dont je ne saurais être capable.

Ainsi, si certaines de tes façons de penser te mettent mal à l'aise, vis à vis de Dieu ou des chrétiens de ton entourage, n'hésite pas à rechercher auprès de Dieu la direction de l'Esprit et de sa Parole. Nous pourrons ainsi participer à glorifier son nom et lui apporter tout l'honneur qui lui est dû.

Une chose est certaine, c'est que la vie chrétienne n'est pas exempte de difficultés et d'épreuves. Le verset 4 nous explique que, là encore, la merveilleuse présence de Dieu est une source absolue de sécurité, et de paix. Mais ce verset nous appelle implicitement à la confiance. Une confiance qui doit être parfaite, car Dieu peut, et de plus il veut, prendre soin de chacune de ses brebis bien aimées. Ce qui est merveilleux, c'est de savoir, avec une absolue certitude, que chaque péripétie de notre chemin est connue, prévue, gérée par notre Dieu tout puissant.

La vie chrétienne est aussi une vie de combat, contre l'ennemi. Cette lutte de chaque jour peut être violente, comme un affrontement face à face, par moments, mais aussi, insidieuse, sournoise. Dans tous les cas, notre ennemi aurait tôt fait de prendre l'avantage sur nous, si nous ne pouvions compter sur l'aide de notre bien-aimé berger. Combien de chrétiens avons nous vus qui, après avoir bien commencé, ont sombré dans l'épuisement et le découragement. Ils comptaient que la nouvelle vie, la vie chrétienne qu'ils commençaient, serait une vie tout en rose, sans difficulté, sans accident, sans maladie, sans tristesse, sans deuil. Si l'on vous a enseigné de telles choses, ne les croyez pas, mais soyez bien persuadés que « Si Dieu n'a pas promis une route nette, sans aucun obstacle devant nos pas, Il a promis sa grâce centuplée avec les combats » (d'après les paroles d'un ancien chant). Nos forces sont divinement renouvelées lorsque nous sommes assis à la table qu'il nous a préparée. Une table à laquelle nos adversaires n'ont pas accès. Il nous redonne des forces par son pain (sa Parole) et par son vin (son Esprit). Cet Esprit est répandu avec abondance sur notre tête comme une huile parfumée. Il nous transmet la force même de Dieu, celle qui surpasse toute mesure et toute compréhension. Il nous permet une relation avec Dieu d'une profonde intimité qui ne peut être comparée avec aucune autre. Il nous conduit dans la présence même de Dieu, dans le lieu très saint, afin que son onction nous accompagne dans le combat, dans tous les combats.

Quelle grâce infinie que de faire partie du troupeau du divin berger. Que personne ne se prive de cette relation avec Jésus. C'est l'essence même de la vraie vie, de la vie éternelle.

16 commentaires
  • noure59 Il y a 1 année, 5 mois

    donne moi, donne nous la paix Seigneur donne moi, donne nous la paix Seigneur, amen
  • babpg2007 Il y a 1 année, 5 mois

    Oui, l'Eternel (Jésus) est mon "Berger"!
  • pfreyssin Il y a 1 année, 5 mois

    Si Dieu est mon Berger, se faire tout petit comme l'agneaux, je serrai protéger! Ne pas avoir peur ! que les loups pénètre dans ma maison! faire confiance à mon Divin Créateur Il m'aime et surveille l'entré de ma maison...
  • Esterea Il y a 1 année, 5 mois

    Dieu est mon Berger. Il me donne sa paix. Amen
  • Brigitte Desenclos Il y a 2 années, 2 mois

    Pour preuve, et j'en remercie le Seigneur, mon voisin vient de m'apporter mon repas de ce midi. Il a cuisiné largement et de ce fait, est venu m'apporter une part conséquente de son plat. Alleluia, Père, Merci pour tes bénédictions. Je t'adore.
  • Afficher tous les 16 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...