Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Le chrétien doit-il donner la dîme ?

Le chrétien doit-il donner la dîme ?

La pratique de donner la dîme à Dieu, c'est-à-dire la dixième partie de son revenu, est une très vieille histoire. Cela commença avec Abraham, qui s'appelait alors Abram ; lorsqu'il revint en vainqueur après avoir délivré Lot, son neveu, il donna la dîme de tout au sacrificateur Melchisédek (Gen 14.20 ; Heb 7.1-10). Plus tard, Jacob décida aussi de donner la dîme à Dieu (Gen 28.22). L'expression "donner" montre qu'ils le faisaient de leur plein gré. Ensuite, cela devint une obligation légale (Lev 27.30-33), et la dîme devint la ressource des Lévites, qui faisaient le service du temple. Mais doit-on aujourd'hui donner la dîme ?

Du temps de Jésus, on parlait de "payer" la dîme, un peu comme on paie ses impôts (Mat 23.23 ; Luc 11.42). Seul, le pharisien orgueilleux disait : "Je donne la dîme" (Luc 18.12), montrant par là sa générosité. À part six autres textes dans Heb 7.2-9, où il est question d'Abraham, le mot dîme ne se trouve plus dans le Nouveau Testament. Mais cela ne veut pas dire qu'il ne soit plus nécessaire, sous la Nouvelle Alliance, de donner de son argent. Si, sous l'Ancienne Alliance, le dixième de nos revenus appartenait à Dieu, devrions-nous faire moins sous la Nouvelle Alliance, qui est une "alliance plus excellente" (Heb 7.22 ; 8.6) ?

Mais nulle part dans le Nouveau Testament nous ne trouvons à cet égard une obligation légale. Chacun cependant est exhorté à donner selon son cœur :

"Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité" (1Co 16.2)

La dîme est donc passée du statut d'obligation légale à celui de devoir moral, sur une base totalement volontaire. Mais si, d'une part, faire aujourd'hui de la dîme une obligation me semble aller "au-delà de ce qui est écrit" (1Co 4.6), il est prouvé, d'autre part, qu'il y a une véritable bénédiction — même financière — à suivre les traces "d'Abraham le croyant" (Gal 3.9), en exerçant notre foi dans le soutien matériel de l'œuvre de Dieu.

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Les thèmes de l'article

Dîme Donner Générosité
128 commentaires
  • Evelyne-A

    Dieu regarde le fond du coeur et soupèse la sincérité de nos actes. Quand on fait un don, appelons-le "dîme", "offrande" ou je ne sais trop quoi, il faut le faire pour de bonnes raisons. On doit être en accord avec notre geste. Si on décide donner parce que le Pasteur nous harangue chaque dimanche à coups d'admonestations et que l'on fait par mauvaise culpabilité ou parce que l'on pense manipuler Dieu (je donne 10, tu me rends 1000), abstenons-nous alors de donner car on le fait pas avec un coeur sincère! Quelque soit le pourcentage de notre revenu que l'on décide de donner, gardons en tête que contrairement à ce que l'on pense, tout ce que nous possédons, y compris le travail permettant de faire notre don, n'est que grâce de Dieu! On peut aussi décider que l'on honorera la bienveillance, la bonté de Dieu à notre égard en donnant la dîme. On le fait pour DIEU, pas parce que le Pasteur a dit qu'il fallait absolument le faire; l'intention doit strictement venir de nous. Il faut toujours examiner ses motivations, celles-ci ne doivent jamais être légalistes dans ce domaine. D'ailleurs, pourquoi ne pas laisser l'Esprit Saint nous guider?
  • Corentin

    Non les chrétiens ne doivent pas payer la dîme. JE SAIS PAS OU C'EST ÉCRIT, la dîme c'est la loi, ne nous remettons pas sous l'esclavage de la loi. L'église doit seulement faire appelle à la générosité des chrétiens pour vivre. On ne doit pas contraindre les gens de donner. ON DOIT DONNER SANS RIEN ATTENDRE EN RETOUR, DIEU N'EST PAS UN MARCHAND NI UN BANQUIER. CELUI QUI DONNE POUR RECEVOIR DONNE AVEC DE MAUVAISE MOTIVATION
  • senaassani

    Je ne me vois pas obligée de donner la dîme. Je préfère faire un don ponctuel quand je peux. Le problème qui me dérange, ce sont nos pasteurs des églises de réveil qui se multiplient chez nous en Afrique, au lieu de l'utiliser pour édification de l'église, ils utilisent pour s'enrichir eux-même pour leur propre besoin et le membre de leur famille. Par contre, je préfère donner l'offrande selon mon cœur.
  • breizh29

    la ressource que Dieu attend de nous va bien au-delà de la dîme, puisqu'il nous invite à tout donner, de nous-mêmes d'abord, réduire notre participation financière au dixième de notre revenu c'est un peu comme si nous nous acquitterions d'un "impôt" imposé par Dieu. C'est la mesure de l'engagement de notre coeur au Seigneur qui détermine aussi l'ouverture de notre portefeuille..." Que chacun donne comme il a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie " 2 Corinth 9.7
  • Guylaine LAURENCE

    Cest en donnant que nous recevons même avec le peu que nous donnons dieu le multiplie
  • Afficher tous les 128 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...