Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Est-ce un péché que de passer à côté de l'appel de Dieu ?

Est-ce un péché que de passer à côté de l'appel de Dieu ?

Pécher signifie en particulier rater la cible, ou manquer le but, en hébreu חָטָא (Rhata).

Notre désir en tant que chrétiens, est d'être en phase avec notre Dieu, en d'autres termes de ne pas rater la cible, et de répondre oui à Dieu. 

Mais si on résiste à Dieu, que se passe t-il ? 

Moïse, ce grand leader, est un bon exemple. Après avoir été élevé à la cour de Pharaon, Moïse a passé quarante ans dans le désert à garder les moutons, le plus souvent seul et dans le silence. 
Puis Dieu l'appelle, et Moïse accumule les « bonnes » raisons pour ne pas lui obéir : 

On croit rêver : Le grand Moïse, l'homme à qui Dieu parlait « bouche à bouche », commence sa carrière par se comporter comme un petit garçon. Mais Dieu ne lui en tient pas rigueur. Il finit pourtant par hausser le ton, pour lui adjoindre immédiatement son grand frère Aaron, qui parle facilement et qui sera chargé de relayer ses paroles auprès du peuple. 

Alors la colère de l'Eternel s'enflamma contre Moïse. Il dit :  

N'y a-t-il pas ton frère Aaron, le Lévite ? Je sais qu'il parlera facilement, lui. Le voici même qui vient à ta rencontre. Quand il te verra, il se réjouira dans son cœur.Tu lui parleras et tu mettras les paroles dans sa bouche, et moi, je serai avec ta bouche et avec sa bouche et je vous enseignerai ce que vous devrez faire. 
C'est lui qui parlera pour toi au peuple : il te servira de bouche et toi, tu tiendras pour lui la place de Dieu. 
Exode 4.14-16  

 Dans cet incroyable dialogue, on s'aperçoit que Dieu ne lâche pas le morceau, et qu'il balaye une à une les réticences de Moïse et lui donne les arguments et les moyens de réussir la mission qu'il lui donne. 

Et si on ne répond pas à la première interpellation ? 

Là on pense à Jonas. Dieu lui enjoint de parler à Ninive, et Jonas immédiatement s'enfuit par la mer dans la direction opposée. (Jonas 1.3

Mais quand Jonas se retrouve dans le ventre d'un gros poisson, il crie à Dieu, et se retrouve sur la terre ferme.  

Alors Dieu lui ordonne une deuxième fois d'aller à Ninive pour exhorter ses habitants à la repentance. Cette fois-ci Jonas obéit. Et Ninive revient à Dieu !  

On a donc vu Moïse, qui discute avec Dieu pour lui démontrer qu'il n'est pas la bonne personne, et qui finit par devenir le grand leader que l'histoire connait. Puis Jonas qui désobéit délibérément, puis obéit sous la pression de Dieu et surtout des circonstances, puis qui en veut terriblement à Dieu d'avoir été bon envers les Ninivites. Ils ne correspondent pas vraiment aux modèles de bons serviteurs. 

Dans le Nouveau Testament, on se rappelle du magnifique dialogue de Jésus ressuscité avec Pierre : 

Jésus lui demande deux fois : Pierre m'aimes-tu ? (agapeo) = d'un amour infini, et Pierre, trop conscient de qui il est, ne peut que lui répondre : Je t'aime d'amitié (fileo) 

La troisième fois on peut dire que Jésus se met à son niveau, et lui demande s'il l'aime d'amitié (fileo) et Pierre confirme : Oui, je t'aime d'amitié. 

Jésus a posé trois fois la question et a confirmé trois fois la mission de pasteur de Pierre. Qui d'autre que Jésus, le Fils de Dieu, peut remettre en selle celui qui l'a renié au pire moment de sa vie ?

En conclusion on peut affirmer que Dieu est patient et miséricordieux, et qu'il ne se laisse pas impressionner par nos refus, nos dysfonctionnements et nos lâchetés. 

Donc pour répondre à la question de départ, on peut dire que oui, ce n'est pas bien de résister à Dieu, car la désobéissance est un péché. Mais que Dieu, dans sa grande miséricorde et sa grande patience, nous donne toujours une DEUXIEME chance et de nouvelles opportunités de marcher avec lui dans la joie et l'obéissance. 

20 commentaires
  • luceda

    Que c'est merveilleux: l'Éternel est si bienveillant et bon! Ses compassions pour moi sont très au-delà de toutes espérances! Alléluia, loué soit l'Éternel des armées, le Père de toutes grâces! Amen.
  • sophianta

    Si seulement le chrétien met en mémoire que celui qui lui offre son salut, CHRIST, a promis d'être avec lui tous les jours, cette affirmation serait le moteur de sa confiance en celui qui lui fait cette promesse malheureusement, nombreux sommes-nous à ne pas y penser voire même à ne pas y croire pourtant le Seigneur a préparé d'avance pour chacun, des oeuvres qu'il doit faire pour sa gloire, lui qui a donné des dons à chacun. Or, au lieu de demander du discernement à Dieu lorsque son Esprit nous confirme son appel, nous mettons en avant des critères temporels telque les excuses, la peur, la paresse, le doute, l'égoïsme bref, tout ce qui est bon pour ne pas agir. Seigneur ! Donne nous cette assurance que tu nous équipe de ta sagesse , de ta force et de ta puissance pour accomplir ton appel.
  • Rene Pastant

    Répondre à cette question n'est pas facile ! Comment aurais-je réagi si j'avais été à la place de Moïse . Il a peur et on peut le comprendre : " Retourner en Egypte signifie, peut-être, d'être arrêté et condamné, parce qu'il a tué un Egyptien. Et pour lui, qui est , vraiment, ce Dieu " des Hébreux" qui se manifeste à lui et qu'il ne connait pas . J'aurai, certainement, réagi comme lui. Et que dire de son peuple qui allait s'opposer à lui, à maintes reprises et qui était incrédule, souligne-t-il. Si j'avais su tout ce qui m'attendait quand Dieu m'a appelé à son service, j'aurai réfléchi plus longtemps avant de prendre ma décision, mais ce qui m'a poussé à le faire, c'est que j'avais expérimenté son amour "si profondément" que son amour me pressait à répondre à son appel. Je ne pouvais pas faire autrement. Qu'est-ce que Moïse connaissait de l'amour de ce Dieu qui l'appelait à libérer son peuple de la souffrance de la servitude. Peu de choses ! Mais il est parti et tout au long de sa vie, il a appris combien Dieu l'aimait et avait tellement de compassion pour les hommes qui se perdent. il a fallu l'épreuve ultime du "RICIN" pour que Jonas, le prophète d'Israël, comprenne enfin que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Pour considérer " tout comme de la perte" comme Paul, et marcher dans les voies de Dieu jusqu'au bout, il faut du temps. Les épreuves sont parfois si difficiles, comme on le soulignait l'autre jour, qu'on pourrait se décourager et " tout lâcher ! " Jérémie a répondu immédiatement à l'appel de son Dieu, mais plus-tard, il dira : " Ma souffrance est continuelle ....Oh Dieu m'aurais-tu trompé !" DIEU sait, Il connait nos chutes, nos défaillances . Moi, j'ai appris à lui faire confiance. J'ai connu le rejet, l'humiliation . " Je sais ! m'a t-il dit.... Ce que j'attends de toi, c'est ce coeur à coeur que tu aimes ." Sans cette intimité avec lui, la tâche est impossible car trop dure . Il est Mon sauveur et Mon Dieu ! Dans ce désert de lassitude où mes pas m'ont emmené.....je continuerai à avancer avec Lui....Je ne regrette rien et si c'était à refaire, je le ferai. Il est tout pour moi....Pas question de passer à côté de son appel et de pécher contre lui . Merci pour votre étude, René
  • MadeleineEuniceAboua

    JESUS est amour ,je veux l'aimé davantage
  • Julianna Freycenet

    Amen, seigneur, tu es infiniment bon, sois béni ce matin
  • Afficher tous les 20 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Piero Battery Nou vlé loué
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...