Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Es-tu es sécurité dans la joie de Dieu ?

Es-tu es sécurité dans la joie de Dieu ? Es-tu es sécurité dans la joie de Dieu ?

Les enfants ont souvent une petite cachette secrète. Quand tu étais enfant, en avais-tu une ?

Tu te glissais dans ta cachette et ton méchant grand frère ne pouvait pas te trouver. Ta vilaine petite sœur devait se trouver quelqu’un d’autre à embêter. Même maman ne pouvait pas t’y trouver.

Ce dernier point avait ses avantages et ses inconvénients. Tu pouvais être sorti d’affaires sur le moment, mais tu finissais bien par devoir manger. Et quand tu sortais enfin de ta cachette, maman n’était pas contente. Je suis un témoin vivant du fait que la vie perd de son éclat quand maman n’est pas contente.

Mais en attendant qu’elle finisse par t’attraper, là, dans ta petite cachette, tu es… En sécurité !

Es-tu en sécurité ?

« Maintenant donc, mes frères et sœurs, réjouissez-vous dans le Seigneur! Je n’hésite pas à vous écrire les mêmes choses, et cela contribue à votre sécurité. »
Philippiens 3.1

Incroyable, n’est-ce pas ? Se réjouir dans le Seigneur nous met « en sécurité ! » C’est une protection.

Une protection contre quoi ? Contre le fait de croire ces profiteurs qui essayent de nous faire penser que nous serons sauvés par la circoncision ou une œuvre quelconque (Philippiens 3.2). La joie est un endroit sûr qui nous protège de la religion amère. C’est un endroit puissant de paix, qui nous aide à vivre avec confiance en notre Seigneur, même quand un ouragan de problèmes de catégorie cinq souffle derrière notre fenêtre.

Protégé contre les stratagèmes que le diable ourdit contre toi.

Alors, comment faire pour me réjouir dans le Seigneur ?

Je veux dire, on ne peut pas vraiment ouvrir le robinet de la joie comme on ouvre le robinet d’eau, n’est-ce pas ? Non, on ne peut pas la simuler, mais on peut ouvrir les yeux et, si on voit la réalité de Dieu, on crie de joie comme si notre équipe de foot favorite venait tout juste de remporter la Coupe du Monde. (Ou comme si notre mari venait de nous offrir trois douzaines de roses alors qu’il n’avait rien fait qui exige de se faire pardonner).

Voilà quelques suggestions si tu veux mettre en marche ta machine à joie.

- Sois intentionnel. Dispose ton esprit à te dire que tu vas sortir de cette attitude de cornichon aigre ou de ce sentiment de « c’est comme ça et on n’y peut rien ! » pour entrer dans la joie de Dieu.

- Médite sur la bonté de Dieu. Nous disons toujours : « Si Dieu est bon alors pourquoi ? » Pourquoi ne pas dire plutôt : « Je ne comprends pas tout, mais Dieu m’a donné une vie qui vaut la peine d’être vécue, le pardon de mes péchés, la vie éternelle, et un millier de bénédictions quotidiennes. » Pourquoi ? Parce qu’Il est bon.

- Arrête de manger des cochonneries spirituelles. Remplis ton esprit avec de la nourriture bourrée de vitamines. La critique (les chips), la colère (les bâtonnets au fromage), le désire de vengeance (crème glacée avec chantilly, noisettes, caramel, chocolat, etc.)… Quand c’est tout ce que nous mangeons, nous n’avons pas le droit de pleurnicher : « Je ne comprends pas pourquoi je ne ressens plus la présence de Dieu comme avant. » (« Mon surpoids spirituel vient d’un problème de thyroïde. »)

- Crois-Le. Pas étonnant que ta joie sois partie en balade… sans toi. Tu avances dans la vie sur la pointe des pieds en espérant que le ciel ne va pas te tomber sur la tête. Lis Sa Parole. Crois ce qu’Il dit.

Mon ami Didier Biava dit : « Nourris ta foi et tes doutes mourront de faim. »

- Arrête de te concentrer sur ce que tu n’as pas, sur ce qui ne va pas. Regarde à ce que tu as !

- Sers les autres comme Jésus a servi. Finalement, c’est assez amusant.

- Désire le « vin nouveau » de l’Esprit et laisse-Le remplir ton âme. Chante ! Même si tu chantes comme une casserole, chante !

- Regarde à Dieu, à qui Il est et à ce qu’Il est – Loue-Le !

- Sois reconnaissant. Qui va te donner autre chose si tu n’es pas reconnaissant pour ce qu’il t’a déjà donné ?

Attention aux voleurs

Les épreuves, la fatigue, les désirs pas réalisés ou les buts à atteindre qui s’éloignent plus vite que nous n’avançons vers eux, toutes ces choses sont des voleurs de joie. Le légalisme, qui essaye de nous faire gagner notre salut, vole toute la joie de notre relation avec Dieu. L’adoration, l’obéissance et la foi nous conduisent dans une relation intime avec Lui.

La joie est notre héritage de la part du Seigneur. Décide de vivre en elle. Fais ce qu’il faut pour que la joie puisse grandir dans ton cœur. Fais-le ! Fais-le ! Fais-le !

Et tu seras « EN SÉCURITÉ ! »

« Ils seront pour vous et vos descendants un signe d’avertissement à jamais. Si vous ne servez pas l’Éternel votre Dieu avec la joie et le bonheur au cœur au sein de l’abondance en toutes choses, vous serez asservis aux ennemis que l’Éternel enverra contre vous. Vous aurez faim et soif, vous manquerez de vêtements et vous serez privés de tout. L’Éternel placera un joug de fer sur vos épaules jusqu’à ce qu’il vous ait détruits. »
Deutéronome 28.46-48

8 commentaires
  • mamanlion

    Malgré tout ce qui se passe autour de moi , qui peut me faire du mal , je sais que SI je tourne mon regard vers le Seigneur , Sa paix et Sa joie reviennent en moi et jaillissent de mon coeur , et de ma bouche , alors je peux à nouveau louer le Seigneur ! Merci Papa pour Ta joie et Ta paix !
  • Christine olive Kewang

    Amen. Merci seigneur.
  • IdaLarissaNguimbi

    Amen
  • fredi

    amen
  • Williams Mala

    Merci Seigneur de toujours remplir mon cœur de joie même si souvent le monde nous étouffe de soucis et de difficultés .Gloire à Dieu!
  • Afficher tous les 8 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...