Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Accueille vent du changement

Accueille vent du changement

Jean 4.1-16


Il ne faut pas se taire

- Devant les bienfaits de Dieu, il ne faut pas se taire;

- À votre qualité de moissonneur (seuse), il ne faut pas se taire devant une âme qui se perd

Le Seigneur attend beaucoup de toi en 2008, une âme

Je vous invite à lire la parole de Dieu dans Jean 4.1-26

1. Lors donc que le Seigneur eut appris que les pharisiens avaient entendu dire que Jésus faisait et baptisait plus de disciples que Jean  2. Toutefois ce n'était pas Jésus lui-même qui baptisait, mais ses disciples.  3. Il quitta la Judée, et s'en retourna en Galilée. 4. Or, il fallait qu'il passât par la Samarie. 5. Il arriva donc à une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob donna à Joseph son fils. 6. Or, là était la source de Jacob. Jésus donc, fatigué du voyage, s'était ainsi assis près de la source ; c'était environ la sixième heure. 7. Une femme de la Samarie vient pour puiser de l'eau. Jésus lui dit : Donne-moi à boire. 8. Car ses disciples s'en étaient allés à la ville pour acheter des vivres. 9. La femme samaritaine lui dit donc : Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi, qui suis une femme samaritaine ? Car les Juifs n'ont point de relations avec les Samaritains. 10. Jésus répondit et lui dit : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, tu l'aurais prié toi-même, et il t'aurait donné de l'eau vive. 11. La femme lui dit : Seigneur, tu n'as point de vase pour puiser, et le puits est profond, d'où aurais-tu donc cette eau vive ? 12. Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux ? 13. Jésus répondit et lui dit : Quiconque boit de cette eau-là aura de nouveau soif ; 14. Mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; au contraire, l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau jaillissante jusqu'à la vie éternelle. 15. La femme lui dit : Seigneur, donne-moi cette eau-là, afin que je n'aie plus soif et que je ne vienne plus ici pour puiser. 16. Jésus lui dit : Va, appelle ton mari, et viens ici. 17. La femme répondit : Je n'ai point de mari. Jésus lui dit : Tu as bien dit : Je n'ai point de mari ; 18. Car tu as eu cinq maris ; et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari ; tu as dit vrai en cela. 19. La femme lui dit : Seigneur, je vois que tu es un prophète ! 20. Nos pères ont adoré sur cette montagne, et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. 21. Jésus lui dit : Femme, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez point ; nous, nous adorons ce que nous connaissons ; car le salut vient des Juifs. 23. Mais l'heure vient, et elle est maintenant arrivée, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car aussi, ce sont de tels adorateurs que le Père cherche. 24. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité. 25. La femme lui dit : Je sais que le Messie (celui qui est appelé Christ) vient ; quand celui-là sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26. Jésus lui dit : Je le suis, moi, qui te parle.

Voici un texte bien connu des lecteurs de la parole de Dieu, l’histoire de la femme que la Bible nomme la Samaritaine. Elle nous montre Jésus comme un gagneur d'âmes. La force de ce texte repose sur les versets 21-22 où Jésus dit : Femme, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez point ; nous, nous adorons ce que nous connaissons ; car le salut vient des Juifs. 23. Mais l'heure vient, et elle est maintenant arrivée, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car aussi, ce sont de tels adorateurs que le Père cherche.

Jésus veut simplement dire à la femme : le vent du changement souffle. Et moi je vous dis de la part de Dieu :

Accueille le vent du changement

· Accueille le vent de changement dans ta relation avec Dieu;

· Accueille le vent du changement dans ton couple;

· Accueille le vent de changement dans ton travail;

· Accueille le vent de changement dans tes affaires;

Nous allons examiner ce récit pour dégager les principes d’un moissonneur .Mais avant d’analyser ce texte, Je vous invite à considérer quatre vérités :

· Le rendez-vous de Dieu pour la vie de cette femme;

· L’attention particulière de Dieu envers le quart monde;

· Dieu donne un sens nouveau à notre vie;

· La priorité d’un moissonneur ; c’est une âme.

I  L’histoire de la moisson

Jésus quitte la ville de Jérusalem et se dirige vers la Galilée. Il emprunte une route inhabituelle car il passe par la Samarie, localité située entre les deux grandes villes du pays. Cette orientation avait pour but de rencontrer une femme de mauvaise vie, dont la Bible ne nous cite pas le nom. C’est le temps de Dieu pour la vie de cette dame.

Jésus s’arrête à un endroit nommé le puits de Jacob. Ce n’est pas un hasard

Il voit venir cette femme et saisit l’opportunité pour lui annoncer la Bonne Nouvelle. Étudions ce récit pour découvrir les principes d’un moissonneur.

II  Stratégies d’un moissonneur dans la moisson

Relevons cinq principes d’un moissonneur :

1- La considération de l’autre

Jésus est assis au bord du puits de Jacob. Il voit venir une femme qui porte le poids de sa mauvaise vie et souffre de jugement de seins. Elle vient au puits à l’heure de sieste pour ne pas croiser une tierce personne.

Jésus fait la différence, il ne porte aucun jugement sur la femme bien que sachant son passé, son présent et son avenir. Il aborde la femme avait considération sans préjuger ni mépris. Jésus voit en elle, une âme qui a besoin du salut.

On peut considérer quelqu'un de diverses manières :

- le regard;

- le langage;

- les attitudes;

- les gestes;

Chaque être humain a besoin d’être considéré malgré ses opinions différentes aux nôtres, sa race, son niveau d’étude, son sexe et sa taille.

Jésus considère :

· Drogués;

· les gais; lesbiennes

· les itinérants;

· les ivrognes;

Jésus accordait du temps à toutes les différentes catégories des personnes car elles ont droit d’entendre l’Évangile pour être sauvées et entrer dans le Royaume de Dieu.

2- Créer un contact

‘’Une femme de la Samarie vient pour puiser de l'eau. Jésus lui dit : Donne-moi à boire.’’

Jésus voit venir la femme, il établit un contact à partir d’un sujet banal : donne-moi à boire .Cette demande a pour but de brise la glace et engager un dialogue.

Le moissonneur est un homme qui crée des relations sans lesquelles il ne peut pas annoncer l’Évangile.

Une dame de l’église de Plein Évangile en Corée a quitté la campagne pour venir vivre en ville afin d’annoncer l’Évangile. Dans l’immeuble qu’elle habitait, elle venait se placer devant l’ascenseur pour créer les contacts avec ses voisins. Lors qu’elle voyait venir quelqu’un avec une charge dans les bras, elle proposait ses services. De fil en aiguille, elle créait une relation qui aboutissait par l’annonce de l’Évangile .Elle finit par gagner tout l’immeuble au Seigneur.

Jésus n’attend pas que la femme l’aborde mais il aborde la femme en premier.

3- Effacer les préjugés

‘’La femme samaritaine lui dit donc : Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi, qui suis une femme samaritaine ? Car les Juifs n'ont point de relations avec les Samaritains.

La femme détourne la conversation en querelle inter religion (culturelle) Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi, qui suis une femme samaritaine ?

L’autre forme d’incompréhension est d’ordre traditionnel

11. La femme lui dit : Seigneur, tu n'as point de vase pour puiser, et le puits est profond, d'où aurais-tu donc cette eau vive ? 12. Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux ? 13. Jésus répondit et lui dit : Quiconque boit de cette eau

La femme s’accroche à sa culture (tradition).L’Évangile n’est pas notre culture. Ce n’est pas parce que tout le monde le fait ou le dit que cela est vrai.

J’admire l’habilité du moissonneur. Il n’entre pas dans le jeu de la femme. Il redresse la conversation en créant un intérêt à un besoin supérieur :

10. Jésus répondit et lui dit : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, tu l'aurais prié toi-même, et il t'aurait donné de l'eau vive. >>

Le moissonneur est Maître de la conversation, il gère l’entretien et ne se laisse pas entraîner dans des discussions inutiles. Il se sert des éléments de la vie ;

· politique;

· musique;

· sport;

· film;

· actualité, etc

Comme un support pour annoncer le Royaume de Dieu.

4- Annoncer le message

La femme lui dit : Seigneur, donne-moi cette eau-là, afin que je n'aie plus soif et que je ne vienne plus ici pour puiser. 16. Jésus lui dit : Va, appelle ton mari, et viens ici. 17. La femme répondit : Je n'ai point de mari. Jésus lui dit : Tu as bien dit : Je n'ai point de mari ; 18. car tu as eu cinq maris ; et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari ; tu as dit vrai en cela. 19. La femme lui dit : Seigneur, je vois que tu es un prophète ! 20. Nos pères ont adoré sur cette montagne, et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. 21. Jésus lui dit : Femme, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez point ; nous, nous adorons ce que nous connaissons ; car le salut vient des Juifs. 23. Mais l'heure vient, et elle est maintenant arrivée, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car aussi, ce sont de tels adorateurs que le Père cherche. 24. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité. 25.

Jésus n’a pas accablé la femme par des versets de la Thora condamnant ses pratiques. Sagement il conduit la femme à découvrir que Jésus est le Messie promis (v26).

La femme s’engage à quitter un faux fondement pour adhérer à la vérité que Jésus apporte.

5-Faire un témoin

28. La femme laissa donc sa cruche et s'en alla à la ville, et elle dit aux gens : 29. Venez, voyez un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait : ne serait-ce pas le Christ ? 30. Ils sortirent de la ville, et ils venaient vers lui.

La femme adhère à la Vérité est devient elle-même témoin. Quelle bonne nouvelle -ne âme pour Jésus en 2008.

Conclusion

Accueille le vent du changement!

Ce moissonneur c’est toi et la moisson est la ville de Montréal. Il y a trois catégories des personnes que tu dois aller chercher en 2008 :

· les nouveaux immigrants qui cherchent où aller prier;

· rétrogrades - vers lesquels tu dois aller sans préjugés, esprit de supériorité et de condamnation afin de les ramener dans la bergerie.

· les inconvertis - ceux (celles) qui ont des raisonnements erronés sur la foi chrétienne et sur Jésus.

Christ nous a laissé un exemple. Soyons des moissonneurs à l’exemple de notre Maître.

Amen

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...