Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

4 géants à abattre

Message texte Du TopChrétien. Par Xavier Lavie. Jeudi 27 Février 2014. 4 géants à abattre.
4 géants à abattre
Avez-vous entendus parler de géants dans la bible?
Tout le monde connaît l'histoire de David et Goliath et peut être aussi l'épisode des espions en Canaan qui trouvèrent des géants (les fils d'Anak) dans le pays promis, mais avez-vous déjà trouvé d'autres géants dans la bible?

2 Samuel 21/15 à 22

Introduction
Plaçons d'abord ce passage dans son contexte historique et biblique:
- David un jeûne berger de 13 ans est choisi par Dieu pour devenir le futur roi d'Israël
- David tue le géant Goliath à 17ans
- Il devient écuyer du roi Saül à 21 ans.
- Quand il a 25 ans, il est banni de la cour royale par le roi jaloux qui ne désire qu'une chose: le tuer. En exil et en danger constant, David erre de villes en villes pendant presque 20 ans.

- En 993 av JC, il accède enfin au trône d'Israël, il a alors 44 ans.
Mais ce n'est pas parce que David est devenu roi que sa vie va devenir plus facile.
Après de treize années de victoires militaires et de paix dans sa vie personnelle, voilà que tout chavira.
- A l'âge de 57 ans, il commet l'adultère avec Bath-Schéba et fait tuer son mari Urie. L'enfant né de cette infidélité mourra à la naissance. David épouse la jeune veuve qui lui donne un autre enfant l'année suivante: Salomon.
- L'année qui suit, Amnon l'un des fils aînés de David viole sa demi-sœur Tamar.
- Ensuite, c'est son autre fils Absalom qui tue son demi-frère Amnon pour venger Tamar.
David exile ce fils fratricide qui lui en voudra à vie et va monter une révolte contre le royaume de son père, afin de lui prendre sa place 7 ans plus tard.
- Lors de cette insurrection, Absalom va trouver la mort.
- Les trois années suivantes vont être des années de famine en Israël.

Et c'est à la fin de cette famine, que prend place le texte que nous avons lu en introduction.

Les Philistins firent encore la guerre en Israël et David était fatigué!


1. David est fatigué.
Cette petite phrase parait anodine parmi toutes les autres, mais lorsqu'on la place dans son contexte, elle prend toute sa dimension!
David n'était plus tout jeune, il avait 72 ans et il venait de vivre 15 ans d'épreuves successives, sans aucun répit.
David est parvenu à la fin de son règne (sur 40 ans de règne, il en avait fait les ¾).
David n'avait plus la fraicheur et la fougue de ses 17 ans.
Les années pesaient sur son corps fatigué, les épreuves avaient épuisé son âme et les combats avaient aussi usés ses forces spirituelles.

Ne vous arrive-t-il jamais d'être fatigué? Physiquement? Moralement? Ou spirituellement?
Peut être même les trois ensembles?


C'est ce qui arriva à David, à ce moment précis de sa vie.
La tentation à laquelle il avait succombé, son péché caché, puis dévoilé, le châtiment de Dieu, les deuils, les problèmes familiaux, la famine et le poids des années avaient peu à peu harassé toutes les forces vives du roi.

Qu'est-ce qui épuise toutes vos forces actuellement?
Est-ce la tentation et le péché qui combattent dans vos corps?
Est-ce l'épreuve qui vous frappe et vous accable de tristesse et de désespoir?
Est-ce la famine spirituelle parce que vous avez négligé la prière et la lecture de la bible?
Est-ce le poids des années qui vous terrasse?


David avait commis de nombreuses négligences qui l'amenèrent à l'épuisement total.
Il n'avait pas veillé sur son âme et laissa le péché y entrer. Au lieu de veiller et prier, au lieu de combattre le bon combat de la foi, il s'est laissé aller à l'oisiveté et au désœuvrement.
De là, s'est enchaîné le cycle infernal du péché qui l'a poussé à l'adultère, au mensonge, à la manigance, au meurtre et à la dissimulation.

Ne négligez pas le péché! Il n'existe pas de péché mignon!

Ce qui peut vous paraitre insignifiant peut devenir votre pierre d'achoppement.
L'oisiveté pouvait paraitre légitime et banale pour le roi d'Israël, pourtant elle le conduisit à pécher et à s'éloigner dangereusement de Dieu.
Et même s'il finit par avouer ses fautes, il en paya le prix en perdant un enfant.
Ayez la crainte de Dieu et ne minimisez pas vos mauvais penchants, de peur d'en devenir esclave, de chuter et de vous perdre loin de Dieu.
2 Pierre 2/19: "Chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui."
Jean 8/34: "En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché."

David avait aussi négligé l'éducation de ses enfants. Il avait preuve de faiblesse envers eux et n'avait pas veillé à leur unité fraternelle. Cette négligence lui apporta de grandes souffrances et de nombreux problèmes inextricables.
Il ne faut pas toujours accuser le diable ou le sort de s'acharner sur nous, souvent ce sont nos négligences et nos faiblesses qui nous conduisent dans des voies sans issue et des catastrophes. David n'a pas apporté l'amour, l'unité et la paix dans sa famille, parce qu'il était un roi occupé à la guerre. Il n'a pas mis ses enfants en garde, il ne les a pas repris quand ils ont péché et il ne leur a pas donné le bon exemple à bien des égards.

Le Proverbes 22/6 a raison de dire: "Instruis l‘enfant selon la voie qu’il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas."
Et par expérience Salomon écrivit dans Proverbes 10/1, qu'un fils sage fait la joie d’un père, et un fils insensé le chagrin de sa mère.
Quoi de plus épuisant que des enfants qui agissent en insensés et déshonorent leur parents par toutes sortes de délits plus terribles les uns que les autres?

Si David avait obéi aux commandements de Dieu, sans rien négliger, il n'aurait pas vécu tous ces drames et il n'aurait pas été si fatigué!
En d'autres circonstances, David avait écrit: "Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, et qui la médite jour et nuit! Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: tout ce qu’il fait lui réussit. Il n’en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe. C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes; Car l’Eternel connaît la voie des justes, et la voie des pécheurs mène à la ruine." Psaumes 1/1 à 6.

En négligeant les commandements de Dieu, David n'était pas resté comme un arbre vert qui ne craint rien, il s'était quelque peu flétri et avait connu quelques ruines!

Alors quand l'ennemi Philistin lui fit encore la guerre, David était fatigué, lassé, et usé par la vie. Au lieu de monter au combat avec ses serviteurs, il est écrit qu'il descendit avec ses serviteurs et combattit. David n'est plus ce jeune berger de 17 ans, plein de fraîcheur et de combativité. David ne court plus vers ses ennemis comme il avait couru devant Goliath.
David descend et le terme hébreu "yarad" parle ici d'une action de décliner, d'aller vers le bas, d'enfoncer, de baisser ou d'être prostré. C'est dire l'état d'esprit du vieux roi d'Israël.
La motivation et le zèle ne sont plus les mêmes que dans sa jeunesse. Les assauts répétés de l'ennemi ont eu raison de sa fougue et de son enthousiasme.

Est-ce que comme David l'ennemi a réussi à vous épuiser?
Est-ce que sa guerre d'usure a eu raison de toutes vos motivations et de votre zèle?


Prenez garde car après avoir réussi à vous fatiguer, l'ennemi va vous envoyer ses géants pour tenter de vous achever!
Comme un lion rugissant cherchant une brebis à dévorer, il va vous épuiser pour mieux vous attraper.

2. Les 4 géants.
Les géants vivaient en Canaan (Nombres 13/33) et se réfugièrent dans le pays des philistins pendant les conquêtes israélites.
Les quatre géants décrits dans ce passage de Samuel 21 ou dans 1 Chroniques 20, sont tous originaires de la vallée de Rapha près de Jérusalem, et de la ville de Gath. (Comme l'était autrefois Goliath)
Le premier géant s'appelait Jischbi Benob.
Ce géant pouvait combattre de près comme de loin grâce à sa lance de 4,5 kg ainsi qu'à son épée neuve et acérée. Nous lisons que Jischbi Benob eut la pensée de tuer David.
Il était le penseur du groupe; celui qui avait prémédité son meurtre et qui avait prévu d'anéantir le royaume d'Israël en s'attaquant directement au roi.
Jischbi Benob symbolise ici le diable qui médite le mal et lance ses traits enflammés de médisances et de calomnies.
L'ennemi de votre âme profitera de votre fatigue physique, morale ou spirituelle pour essayer de vous tuer par ses paroles maléfiques, directement dans vos pensées ou en se servant des gens qui vous entourent et qui lui ont donné accès.
Jischbi Benob a des armes lourdes et aiguisées, mais elles ne doivent pas vous effrayer.
Psaumes 57/4: "Mon âme est parmi des lions; Je suis couché au milieu de gens qui vomissent la flamme, Au milieu d’hommes qui ont pour dents la lance et les flèches, Et dont la langue est un glaive tranchant."

Le deuxième géant s'appelait Saph.
Saph signifie grand. Etre géant ne lui suffisait pas, il était plus grand que les autres et symbolise ici le diable dans son orgueil et sa tendance à tout exagérer.
L'ennemi de notre âme a conçu de l'orgueil en voulant se faire l'égal de Dieu et il souhaite inculquer ce péché dans le cœur des hommes.
Méfiez vous de l'arrogance, de la suffisance et de la fierté, elles viennent de l'ennemi qui veut vous tuer. Sa stratégie est de gonfler vos victoires et vos qualités pour vous faire croire que vous êtes assez fort et doué pour vous passer de Dieu. Il veut détourner la gloire de Dieu pour que vous vous l'attribuiez. Il s'amuse à vous faire croire que vos difficultés sont trop grandes pour vous et que vous vous découragiez avant même d'avoir essayé de lutter.
Saph est grand, mais sa grandeur ne doit pas vous impressionner.
Proverbes 16/18: "L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute."

Le troisième géant s'appelait Goliath, ou plutôt Lachmi frère de Goliath.
Ce géant était un guerrier avec une lance comme une ensouple de tisserand: un gros cylindre situé sur les métiers à tisser sur lequel s’enroule l’étoffe à mesure qu’elle est tissée.
Lachmi voulait rouler David, comme un tisserand aurait roulé son tissu sur son ensouple.
Lachmi était un "embobineur", dans le livre de Samuel on l'appelle Goliath alors qu'en fait son vrai nom est révélé dans le premier livre des chroniques. Il s'appelait Lachmi et il était le frère de Goliath, celui que David avait tué 55 ans plus tôt.
Lachmi symbolise le diable, comme le père du mensonge. Celui qui nous amène à la confusion, qui nous embobine et nous roule dans la farine.
Ne nous laissons pas impressionner par sa lance et ne croyons pas ses mensonges!
Jean 8/44: " Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge."

Le quatrième et dernier géant n'a pas de nom, mais il est précisé qu'il avait six doigts à chaque main et à chaque pied et qu'il lança un défi à Israël.
Ce détail étrange nous indique l'aplomb et le pouvoir de ce géant. Campé sur sa position, il défia David et ses hommes avec assurance et leur montra son adresse dans l'action.
En leur lançant ce défi, il voulait les provoquer, les troubler et les déstabiliser.
N'est-ce pas aussi la stratégie de notre ennemi qui tente de nous déstabiliser, de nous impressionner et de nous faire réagir par ses provocations?
L'ennemi déploie tous ses pouvoirs avec aplomb pour nous anéantir, mais a-t-il autant de puissance qu'il le fait croire?


Les hommes de David nous prouvent que tous ces géants ne sont pas si terribles qu'ils ont voulu nous le faire croire. La preuve est au verset 22: "Ils périrent par la main de David et par la main de ses serviteurs."

Conclusion:
Jischbi Benob fut tué par Abichaï, un neveu de David qui vint au secours de son oncle.
55 ans plus tôt, David avait combattu seul contre le géant Goliath, mais cette fois il eut besoin de l'aide d'un homme fidèle et courageux à ses côtés. Il arrive que nous ne soyons pas aptes au combat à cause de nos différentes faiblesses physiques, morales ou spirituelles, c'est pour cela que nous avons besoin les uns des autres pour nous secourir et nous aider.
David avait été un modèle de courage et de foi qui sut transmettre ses qualités à ceux qui l'entouraient. L'homme selon le cœur de Dieu n'était pas infaillible, mais il avait gagné la confiance et la fidélité de ses soldats par sa disposition à aimer et à se repentir aussi.
1 Thessaloniciens 5/14: "Supportez les faibles." Ce verset ne signifie pas endurer ou subir la faiblesse des autres mais leur servir de béquilles, les soutenir et être des supporters qui les encouragent.

Saph fut tué par Sibbecaï, un membre de la garde de David.
Sibbecaï n'était pas un héro et il ne le devint pas non plus en terrassant ce géant, mais son humilité contra les assauts destructeurs du plus grand des colosses.
Proverbes 18/12: "Avant la ruine, le cœur de l’homme s’élève; Mais l’humilité précède la gloire."
Si vous reconnaissez avec humilité qui vous êtes et que toute la gloire de vos exploits revient à Dieu, vous aussi pourrez abattre des géants!

Lachmi, le géant de la confusion n'a pas réussi à se faire passer pour Goliath, ni à rouler Elchanan. La vérité était dans le cœur de cet homme qui connaissait Dieu depuis son enfance et savait comment contrer n'importe quel mensonge par la vérité de la parole de Dieu.
Jésus a dit dans Jean 8/32: "Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira."
Elchanan connaissait la vérité qui le garda dans la liberté. Il ne se laissa pas embobiner par Lachmi. L'ennemi tisse des pièges et veut nous lier à lui, comme une araignée qui attrape sa proie et la dévore. Mais la vérité nous rend libre! Jésus Christ est la vérité, le chemin et la vie!

Finalement, c'est Jonathan un des neveux du roi David, qui terrassa le dernier géant aux 24 doigts. La fraternité l'emporta sur la puissance et les provocations de ce géant monstrueux.
Comme Jonathan, nous devrions savoir donner notre vie pour notre roi.
David avait autrefois mit sa vie en péril pour délivrer son peuple de Goliath et cette fois c'est son neveu qui lui rendit la pareille.
Dans 1 Jean 3/16, il est écrit: "Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères."

Jésus a donné sa vie pour nous, sommes-nous prêts à la donner aussi pour nos frères?
Sommes-nous prêts à combattre pour sauver la vie de ceux qui nous entourent et qui sont aux prises avec des géants?


Il y a des combats pour lesquels nous pouvons lutter seuls parce qu'ils sont à notre portée ou parce que nous sommes remplis de force physique, morale et spirituelle.
Mais il y a des combats qui nous dépassent et pour lesquels l'église doit s'unir pour lutter et remporter la victoire.
Les quatre géants ne s'attaquaient pas à David personnellement, mais ils s'attaquaient à lui en tant que roi et représentant du peuple de Dieu.
Sachez que l'ennemi ne cherche pas seulement votre perte, il veut s'attaquer à vous en tant que représentant de l'Eglise et du royaume de Dieu, en tant qu'épouse du Christ et membre de son corps. En s'attaquant à vous, le diable s'attaque à Christ.
Si vous perdez la bataille, c'est le royaume de Dieu qui est en défaite et qui recule.
Prenons ce combat au sérieux, relevons le défi en étant solidaires les uns des autres.

Le verset 22 nous dit: "Ces quatre hommes étaient des enfants de Rapha à Gath. Ils périrent par la main de David et par la main de ses serviteurs."

Avez-vous réellement vu David tuer un géant dans cette histoire?
Non, mais David a combattu avec ses hommes et leurs victoires furent aussi sa victoire.
Après cet épisode relaté dans 2 Samuel 21 et 1 Chroniques 20, vous pouvez chercher des géants, vous n'en trouverez plus aucun dans toute la bible.

Et êtes-vous actuellement en prise avec des géants?
Nous devons tous combattre le même combat et toutes les victoires remportées seront aussi nos victoires!
Nous formons un peuple, un royaume, un corps celui du Christ, uni pour le même combat.

Philippiens 1/27: "Conduisez-vous d’une manière digne de l’Evangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j’entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d’une même âme pour la foi de l’Evangile, sans vous laisser aucunement effrayer par les adversaires."

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Les thèmes de l'article

Combat spirituel Fatigue
20 commentaires
  • mariaroser

    Bonjour, je ne parviens pa à retrouver le message qui contenait le verset : Deut 33.25 : "que te verrous soient en fer et en airain, conserve ta vigueur jusqu'à la fin de tes jours". Auriez-vous la gentillesse de me l'envoyer??
  • BenedicteKDK

    Merci pour ce msg. Que le Seigneur nous conduise vers notre destiné en Christ. Soyons fortifié afin de pas perdre notre âme. Puisses-tu Seigneur nous aider afin de marcher par l'Esprit car sans toi nous ne pouvons rien. Colonise nous, toi notre créateur.
  • parapheur

    merci pour tes mots ke dieu te bénisse
  • Ruchama

    Merci mon frère Xavier je me suis posée un jour la question où se trouvaient ces 4 géants sans aller jusqu'au bout mais l'étude faite ici est vraiment parfaite et révèle l'amour pour Sa Parole la chronologie des faits explique bien des choses et montre que la vie de David n'a pas été un long fleuve tranquille Que le Seigneur nous revette de ce coeur qui LUI est agréable et en toute confiance et foi nos géants sont vaincus par Christ qui a combattu pour nous et remporté la Victoire Soyez béni richement
  • Fabrice972

    Merci très édifiant merci et que dieu vous bénisse
  • Afficher tous les 20 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...