Accueil toptemoignages
Eviter le langage religieux en écrivant son témoignage
Le 27 Avril 2009 22:48:00 |  16 commentaires  |  21 votes

En d’autres termes, il s’agit ici de tout le langage purement évangélique qui nous est propre alors que beaucoup de personnes extérieures à l’église n’y sont pas habituées. Combien d’entres nous seraient capables de comprendre d’un seul trait un cours de physique nucléaire sans avoir jamais étudié la question ?

Si l’on veut que les personnes non-chrétiennes soient touchées par le message et le comprennent, il est nécessaire que notre langage soit le plus abordable possible.

Cela fait penser à ce prédicateur qui, chaque dimanche, à la sortie de son culte demandait à des enfants de 6 à 8 ans s’ils avaient compris son message, pour s’assurer que tous l’aient bien compris.

Remplaçons donc les termes comme l’Agneau, la rédemption, la repentance... par des mots plus simples et connus de tous qui veulent dire la même chose.

On utilise ces termes de manière tellement mécanique, sans penser que la personne à qui l’on témoigne n’en connaît pas (ou très peu) la signification.

Peut-être sera-t-il nécessaire de périphraser, (cela signifie de dire en plusieurs mots ce que l’on peut dire en un seul). Cela permettra aussi d’être beaucoup plus explicite et compréhensible.

En conclusion, attention à bien prendre soin des mots que nous employons pour écrire notre témoignage.

Philippe Calabria

 
 
 

Déposer un commentaire

Vos commentaires (16)

Trier les commentaires : par date | par vote
Posté le 8 Avril 2013 à 22h30
voilà qui est bien dit frère!évitons le langage des initiés et empruntons celui des néophytes.
Posté le 7 Février 2013 à 15h17
je suis convaincu qu'avec le SEIGNEUR JESUS on fait des exploits.aussi merci pour le travail que vous faites pour sauver des ames perdues.
Posté le 22 Décembre 2012 à 09h18
Bonjour Frères et Soeurs en CHRIST, Que ce soit lors de prédictions en Eglise ou lors de nos témoignages, il est imprudent, voire nocif d'utiliser un langage raffiné, religieux, précieux (choisissez le mot que vous voulez !) Pourquoi nocif ? Si mon prochain est interpellé par notre Seigneur JESUS et qu'il se rende dans une Eglise ou une réunion là où un tel langage est utilisé, il risquera de ne pas comprendre le message et il sera dérouté. Il pourra dire "Oh ! Ces gens sont trop compliqués pour moi." Ainsi une telle personne va repartir le coeur aussi aride que le Sahel. Du même coup, j'aurai été une occasion de chute pour mon prochain pour lequel notre SEIGNEUR est mort crucifié et ressuscité pour qu'il soit sauvé (j'aurais pu dire "pour le salut de son âme!"). Dans tous les cas, notre témoignage devient contre-témoignage et il en est de même pour toute annonce de l'Evangile. Maintenant, permettez que je devienne un peu excessif et sans aucune prétention. Si j'utilise le langage de la rue, je vais me faire comprendre de tout le monde ; y compris pour les personnes érudites (oh ! Pardon, je voulais dire cultivées !). Je pense que si j'emploie un vocabulaire simple, je parlerai plus facilement avec mon coeur, avec "mes tripes". Par contre, si j'utilise un langage raffiné, je risquerai de m'en servir comme un bouclier et de ne pas être vrai et d'être en fait hypocrite et menteur. Si je continue ainsi, je vais frôler le pharisianisme. D'ailleurs, concernant cette question, il suffit de "voir" comment JESUS parlait aux foules et avec quelle simplicité Il le faisait. Comme tu peux le constater, je suis tout à fait d'accord avec toi Philippe. Que le SEIGNEUR te bénisse ainsi que toute l'Equipe du Top Chrétien.
Posté le 27 Mars 2012 à 07h26
Je suis tout a fait d'accord avec vous.Quand j’étais venu au seigneur,je ne comprenais pas grand choses.Il est toujours bon de connaître certaines choses pour nous aider dans notre vie spirituelle.Amen
Posté le 26 Décembre 2011 à 12h59
c'est vrai mon frére ce que tu dit car je ne peux pas parler avec le méme langage aux personnes dans les hopitaux ,maison de retraite ,comme je parle avec les gens de la rue ( alcoolique ,toxicomane ,sdf etc) ,car comme j'ai déjà dit à des fréres et soeurs chacun on a des appels différents ,je peux alais dans leurs appel dans les hopitaux ,maison de retraite mais je n'aurais pas le méme impact que celui que j'ai dans mon coeur pour les àmes perdus ,car je connais leurs vie car je l'es vaicus et je suis plus atentif à ce qui passe ,que l'autre sujet je ne peut pas me méttre à leurs niveau de ce qui passe
Posté le 1 Août 2011 à 17h50
Mr phillipes, vous avez une très pertinante remarque. Que Dieu vous bénisse
Posté le 29 Mars 2010 à 20h28
AMEN et je crois que bien des fois ce langage les repousse car ce langage les met en marge de l'Evangile et ce n'est pas le but.
1 personne(s) aime(nt)  
Posté le 29 Janvier 2010 à 10h31
a quoi sert un témoignage ? a toucher le coeur de son prochain , d'une personne qui ne connait pas encore DIEU. Quand je parle de JESUS , j'en parle avec respect bien evidemment mais je veux aussi le présenter comme étant proche des hommes.IL est mon compagnon de route, mon meilleur ami, CELUI seul sur qui je peux compter et me reposer .LE SEIGNEUR est accessible à tous : à l' Homme le plus érudit comme à l'Homme le moins "instruit" . ALLELUIA
1 personne(s) aime(nt)  
Posté le 9 Août 2009 à 01h16
Jésus est devenu mon compagnon, mon conseiller et mon meilleur ami. II m'a aidé dans mes décisions et est toujours présent pour moi. Je Lui fais entièrement confiance car je sais que mon avenir Lui appartient. Lorsque je cherche des réponses concrètes, ou que j' affronte un problème, j'ouvre ma Bible et je fais I'expérience de recevoir exactement I'encouragement ou I'instruction dont j'ai besoin. Oui. - ma vie s'éclaire et ma foi se renforce. C'est la preuve que Dieu est vivant et qu'il s'occupe de moi. Merci Seigneur pour ce magnifique témoigniage que c'est beau. Vous écrivez tout simplement des chose sublimes d'une telle clarté que l'on ne peut passer à côté. Dieu vous bénisse. Votre soeur bien aimer en Christ.
2 personne(s) aime(nt)  
Posté le 20 Juillet 2009 à 09h40
avant de me convertir je ne croyais pas spécialement en Dieu et je ne connaissais franchement rien de toutes ces "bibleries". Eh bien au début j'ai eu beaucoup de mal car je ne savais pas ce qu'on entendait par glorifier Dieu (par exemple) et j'avais honte de demander car je voyais que chacun allait de son "amen amen !!!!" alors je n'osais pas demander aux gens de peur de paraitre bête. Je suis donc entièrement d'accord avec ce témoignage :-)
Posté le 29 Juin 2009 à 01h04
c'est noter et enrichissant
Posté le 5 Juin 2009 à 19h39
bon article,oui,il n'est pas facile de parler,aux personnes ,je ne sais pas le faire,j'ai horreur ,de parler aux gens,j'ai tellement eu des conversations,sans résultats concrets,ça ne m'a pas encourager,je préfére donner une invitation,et là suivant je donne ma raison pour làquelle je crois,je laisse à nos fréres les pasteurs la charge de précher,et nous ,de mettre en pratque les paroles de la Bible.
1 personne(s) aime(nt)  
Posté le 8 Mai 2009 à 21h30
On parle et l'on écrit, en général, pour être compris par ceux qui nous écoutent et nous lisent ! Entre chrétiens qui parlent et écrivent le"patois de Canaan", pas de problème : nous partageons le même vocabulaire biblique. Mais il suffit d'écouter parler les "gens du dehors" pour s'apercevoir que nous n'avons pas du tout le même langage. C'est donc à nous de nous adapter, de nous expliquer avec des mots compréhensibles par eux. Il n'est pas question de tomber dans la vulgarité et le compromis mais de faire passer le message le plus clairement possible, avec des mots simples connus de tous, chrétiens ou pas. Ce peut être un excercice difficile pour les chrétiens de longue date, qui baignent dans l'Evangile depuis de longues années. Mais n'est-il pas vrai qu'aimer son prochain demande aussi de faire l'effort de s' adapter à l'autre pour échanger vraiment, s'entendre et se comprendre ? Suis-je claire ??? Bien cordialement.
4 personne(s) aime(nt)  
Posté le 6 Mai 2009 à 10h09
Je suis pleinement d'accord avec Philippe, car dans le cas contraire, beaucoup de personnes ne connaissant pas du tout la bible peuvent nous prendre pour des témoins de Jéhovah ! J'en ai moi-même fai t l'expérience un soir dans un bus. La jeune fille m'a demandé si j'étais témoin de Jéhovah. Heureusement nous avons pu continuer à parler. Elle sortait de cette secte après un an et cherchait la Vérité.
1 personne(s) aime(nt)