Accueil topmessages
Le chrétien et la dîme

Des voleurs dans sa maison
Malachie 3.7-12

Introduction

Un texte de feu : un message de Dieu à son peuple !

• Dieu, dans la Bible, parle de l'argent, son usage, sa valeur…

• Dans NT, importance de sujets et nombre de versets
 - Foi (seulement ce mot) : 215 versets / Salut : 218 / Retour de Jésus : 318
 - Argent, gestion, responsabilité financière : 2084 versets !
 - 16 sur 38 paraboles de Jésus parlent de finances

• Bible a quelque chose à nous dire, enseigner !
 - Notre rapport à l'argent est révélateur de notre santé spirituelle
 - Moi, question : notre argent est-il au service de Dieu ? (seulement la dîme)

• Mais Dieu porte une grave accusation contre son peuple, parole de feu qui fait trembler


I    Appel à revenir à Dieu

1. Un peuple béni par son protecteur

• Un peuple qui a vu sa gloire, ses miracles
 - À main forte et à bras étendu Deutéronome 5.15

• Témoignage de leurs pères : devoir de mémoire

• // Toi, peuple de Dieu
 - Il t'a porté, gardé, béni

Malachie 3.7

2. Mais un peuple infidèle

• Bœuf, âne connaissent leur maître, crèche… son peuple ne le connaît pas Esaïe 1.3

• Pourtant un plan excellent, mais comme une vigne sans fruit
 - L'enfant prodigue doit retourner à la maison paternelle
 - Le rétrograde doit revenir à la pureté, à l'obéissance aux commandements
 - L'adultère doit revenir vers son époux, épouse
 - Le serviteur vers son service, la sentinelle vers son poste
 - L'adorateur vers la maison de prière


II    Voler ton bienfaiteur ?

Malachie 3.8-9

1. Dieu s'écrie : "Au voleur"

• Aux gens de sa maison, plus qu'un reproche : une accusation publique !
 - Pourquoi Dieu accuse-t-il publiquement ? Car grave de tricher avec la dîme

• Voleur de quoi ? De la dîme, 10% de nos entrées
 - [ A* D'abord, qui est le propriétaire de notre argent : à qui appartient-il ? ]
Matthieu 22.20-21 [Réponse de Jésus, montrant un denier]
De qui porte-t-il l'effigie et l'inscription ? 21 De César, lui répondirent-ils. Alors il leur dit : Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.
 - César, sens "propriété de l'État romain" (Billet émis par Banque de France)
 - L'argent créé par le système économique des hommes

• Car la dîme n'est jamais apportée en secret : deux raisons
  1 Dieu le voit, le sait
  2 En rapport avec nos ressources financières, nos salaires, entrées : 10 %
 - // Impôt payé sans discuter, ouvertement : fiche d'impos sur salaire, calculs

• [ A* Église de Séoul : dîmes affichées, avec les noms ! ]
 - Pas peur de dire combien le chrétien gagne
 - // Toi, désir d'être membre de Yoido ?

• Dîme payée en retard ?
 - Impôts payés hors délais ? Et Dieu, pas en 1er ! Alors des restes ?
 - [A* Si annonce "Dîmes volées", après collecte : Gravissime ! ]
 - Or Dieu dit : Mon peuple me trompe, chaque dimanche ou mois !

• Leçon : dîme, toujours en premier, à mettre à part
 - Sinon le besoin ultérieur empêchera d'obéir, de donner

2. Des voleurs dans la maison de Dieu ?

• [A* Un cambriolage, bouleversé. Tout est fouillé. On cherche à déménager… ]

• Une révélation impensable
 - Qui est volé ? Peut-on voler Dieu ? Dieu lui-même, dans sa propre maison !
 - Par qui ? Par son propre peuple [A* Quand un fils vole sa mère : honte ! ]

• Peut-on voler son bienfaiteur ?
 - Tromper celui qui voit tout, à qui tout appartient

• Qui peut bien pousser le chrétien à voler la dîme réservée à Dieu ?
 - Amour de l'argent, de Mammon
 - Dans ses veines coule des €, ou il a un coffre-fort à la place du cœur !
 - [A* 2 chrétiens : Oreille écoute le bruit billets / l'autre bruit pages de la Bible]
 - Ignorance, manque d'enseignement biblique

3. Le jugement divin sur les voleurs

• Continuer à tricher, tromper Dieu avec la dîme ?
 - Attention, Dieu dit : Malédiction, si tu retiens ta dîme
 - Tu remplis un panier percé
 - Malgré le jugement, tu ne reviens pas sur la bonne voie ? Vous êtes frappés
Esdras 9.7
[…] coupables […] nous avons été livrés […] aux mains des rois étrangers, à l'épée, à la captivité, au pillage, et à la honte qui couvre aujourd'hui notre visage


III    Donner à Dieu, c'est recevoir !

Malachie 3.10-12

1. Toute obéissance est suivie de bénédiction

• Loi du royaume : tout commandement cache bénédiction spirituelle, matérielle
 - [A* Chrétien à un jeune Dès ton 1er salaire, donne la dîme William Colgate]

2. Des fenêtres au ciel, pour nous
• Ouvertes au-dessus de la tête de ceux qui donnent la dîme
 - On voit la différence entre celui qui sert et l'autre Malachie 3.18
 - Parents : apprendre aux enfants à donner de leur argent de poche

• Si le peuple de Dieu apportait sa dîme, l'Église serait une église riche !
 - Plus de moyens pour Dieu, chrétiens, le prochain, pour faire beaucoup plus
 - Evangélisation, mission, ministère
 - Locaux, moyens (enfance, jeunesse…)
 - Social : pauvres, aides, bourses
 - Aide aux Associations caritatives, à la ville, mairies…

3. Quelques principes et règles

• L'ordre dans le processus divin
 - D'abord dîme, ensuite vient la bénédiction
 - Pas l'inverse : ne pas attendre d'être béni pour donner !
 - Commencer notre fidélité dans les petites choses, les sommes infimes !

• Comptes à rendre, comme tout gérant
 - Tout de Dieu, même salaire : rien d'acquis même par mon effort
 - Gouverner l'argent, c'est ôter le pouvoir à Mammon, avarice, convoitise
 - Pas de gestion pour la dîme : 10 %, automatique

• Demander la sagesse pour gérer nos finances
 - Au lieu de demander la richesse, car le chrétien ne manquera jamais de rien
 - Ex : la prière du roi Salomon demandant la sagesse

• Engagement envers Dieu

 

Conclusion

 Considérations divines
• Avant et après la dîme
 - Avant la dîme, si ma main est retenue : c'est tromper Dieu, du vol !
 - Après la dîme, si ma main donne, la générosité commence seulement !
• Quand Dieu est honoré par la dîme, son peuple est heureux, protégé

Relire
Malachie 3.10-12


Notes et références


Malachie 3.7
Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, vous ne les avez pas observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Eternel des armées. Et vous dites : En quoi devons-nous revenir ?

Malachie 3.8-9
Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, et vous dites : En quoi t'avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. 9 Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation toute entière.

Malachie 3.10-12
Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison. Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, dit l'Eternel des armées, et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. 11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l'Eternel des armées. 12 Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices, dit l'Eternel des armées.


 

 

Poster un commentaire

 
 

Vos commentaires (24)

Trier les commentaires : par date | par vote
Posté le 3 Novembre 2014 à 15h02
ce texte me construit
Posté le 1 Octobre 2014 à 12h43
merci pour les info sur la dime
Posté le 30 Septembre 2014 à 09h11
oui il faut donner à Dieu pour faire avancer son œuvre mais comment ??? oui il y a des voleurs dans la maison du seigneur! Malachie 3:7-12 . Mais avez vous lu Mathieu 23:23 , Luc 11:42 Luc18:12, Hébreux 7:2-9 Les voleurs se sont ceux qui passent leur temps à tromper LE PEUPLE DE DIEU ces loups en peau d'agneau vous qui faite de la maison de Dieu un lieu de business vous qui faites payer la dîme à la veuve et à l'orphelin il n'est pas encore tard ressassiez vous. La dîme n'est pas une obligation légale mais morale bande de filou
Posté le 10 Mars 2014 à 15h29
nous ne sommes que des gérants des biens de DIEU.lui donner la dîme n'est qu'un juste retour des choses.le comprendre nous ouvre les portes de la bénédiction de DIEU,qui n'est suivie d'aucun chagrin.
Posté le 27 Juin 2010 à 22h15
oui l'argent est le mal de ce siècle alors comme nous savons que la chute de l'homme est l'amour de l'argent alors prenons le temp de médité sur cette parole que Dieu dit n'aplique pas ton intelligence à t'enrichire car tous les richesse mène l'homme à sa chute mème regardon ce que Dieu dit recherche le royaume et sa justice aplique toi à sa!!!mon fils car tout va tombé en ruine alors attache toi à lui l'homme ment depuis sa chute le dieu de siècje est son père
Posté le 11 Avril 2010 à 22h30
Je me méfie de ceux qui aiment traiter les autres de voleurs au nom de Dieu; ces accusateurs semblent eux même très portez vers l'argent et l'appât du gain plus que le salut des âmes des pécheurs ! Jésus nous demande de donner avec joie sans rien nous imposé, car tout ce qui est à nous, lui appartient même notre vie. Nous ne devons pas craindre les hommes mais, seulement Dieu et personne ne peut nous imposer en Jésus, une quelconque dime. Si une personne décide de lui même de donner la dime et au-delà, libre à lui de le faire et gloire soit rendu à Dieu mais, qu'il n'en fasse pas pour autant une doctrine !
Posté le 6 Mars 2010 à 18h02
Cher frère je te salue au nom du seigneur Jesus.D'apres ce qui est ecrit dans le livre Matthieu 28:19-20, qui est la mission de l'Eglise.Jesus nest pas prescrit la dime a l'Eglise.mais comme dit Paul dans 2 cor 9:7-8 et dans Romain 12:8 sans contrainte...C'est une question de cœur, c'est une offrande et non la dîme. De même l'église n'appartient pas aux pasteurs mais à Jésus,
2 personne(s) aime(nt)  
Posté le 26 Février 2010 à 16h17
Je dis amen à cet enseignement pasteur.
Posté le 14 Décembre 2009 à 14h31
Que mon Dieu vous bénisse pasteur Paul pour ce puissant enseigement. Mais que faire, face à la multiplicité des églises et sectes, des chaînes de radio et TV qui voulant s'attirer des adeptes et fanatiques enseignent et diffusent des messages contraires à la vérité bilblique sur la dîme ainsi que son impact dans la vie d'un chrétien, de l'Eglise et de la société dans plusieurs domaines comme vous l'avez ingénieusement défndu, mon pasteur, dans votre message. Chez nous ici existe un certain évangéliste ou prophète qui, sur une certaine chaine de radio TV,à une emission qui ne parle spécialement que sur la dîme qui ne doit plus être versée actuellement parce qu'il n'ya plus des sacrificateurs et lévites à qui elle était destinée. Prenez courage enfants de Dieu, combattez avec force pour que règne à jamais la Parole de la vérité de notre seigneur et sauveur Jésus Christ. Tenez bon le Seigneur Jésus revient.
Posté le 14 Septembre 2009 à 16h20
Dans la nouvelle alliance tous les chrétiens sont sacrificateurs ; le chrétien est le temple du St Esprit ; le chrétien devient le centre de toutes les préoccupation de Dieu. Faire du bien à un enfant de Dieu est le plus grand commandement que Dieu nous donne. Ramener le chrétien sous la malédiction est très dangereux. Les ordonnance de l'ancien testament sont l'ombre des choses à venir. Jésus Christ notre Lumière est venu nous éclairer. Dieu nous dit dans sa parole de donner gratuitement ce que nous avons reçu par le don de son Esprit Saint. L'Éternel et le Dieu de la nouvelle alliance nous invite a ne donner " que librement et selon notre cœur " (2cor 9/7). c'est en cela que nous serons véritablement bénis et approuvés de notre Dieu.
1 personne(s) aime(nt)  
Posté le 19 Novembre 2009 à 13h49
Merci mon frère pour cette exhortation combien vraie, actuelle et bienvenue. Nous avons été appellé à la liberté et à la grace dans cette nouvelle alliance avec le Seigneur. La dime (loi) est l'ombre de ce qui doit être aujourd'hui l'offrande volontaire, libre et poussé par le saint Esprit. Le chrétien ne vit plus sous la servitude de la loi mais par la connaissance de la volonté de Dieu qui lui est communiqué par le saint esprit. Il est étonnant de constater que dans le nouveau testament la dime n'est ni recommandée ni encouragée. Merci pour ce message courageux et véridique; il est temps que nos églises reviennent à la vraie parole. Bless you!
2 personne(s) aime(nt)  
Posté le 11 Septembre 2009 à 08h58
Tant qu’il y’a la vie, il y’a de l’espoir, mais les défaites perpétuelles amoindrissent au fil du temps nos espérances. La mauvaise gestion de ce que nous donnons nous incombe indirectement. Dieu à travers son fils Jésus Christ lors de la sainte senne à dit : « prenez garde de vos actes, car l’un de vous me trahira, mais malheur à celui par qui viendra le malheur du fils de l’homme », et Juda fut récompensé financièrement pour son acte. Si l’argent sert aux responsables de la maison du seigneur et non aux nécessiteux nous nous rendons coupable de l’appauvrissement de ces derniers. Si la dîme n’est pas payée en secret, Dieu nous recommande tout de même l’humilité. Car si nos actes contribuent à la frustration d’un de nos semblables, nous nous rendons coupables aux yeux de Dieu. L’attitude du troupeau, dépend du berger qui le guide vers les pâturages. Cependant, une brebis avertis, ne saurait tombé dans l’abîme, fusse t-elle fidèle à son berger.
Posté le 8 Septembre 2009 à 22h07
Dieu te benisse et garde mon pasteur Paul Ettori pour ce merveilleux enseignement sur la dîme.
Posté le 8 Septembre 2009 à 17h40
Salut Frères, Ne nous tordons pas les méninges avec ces histoires de dîmes.Comment être reconnaissant à DIEU de nos jours, si ce n'est pas avec de l'argent pour soutenir son oeuvre ? Si nous ne payons pas la dîme, c'est que nous sommes des voleurs et par conséquent, nous ne méritons pas de recevoir quelque chose de DIEU.Si nous pechons contre notre frère, DIEU peut être juge, mais si nous péchons contre DIEU, qui interviendra en notre faveur ? pecher contre DIEU , c'est pecher contre jesus, contre ses préceptes. Ne prenons donc pas le risque de combattre DIEU.Payons la dîme et soyons en règle avec DIEU.Ne cherchons pas palabres.Que Lui même nous illumine davantage.
1 personne(s) aime(nt)  
  Réponse de Eaubes (France)
Posté le 11 Mars 2010 à 12h00
Payer la dîme avant de rembouser ses dettes (crédit révolving) et se retrouver en situation de ne plus avoir de quoi vivre et nourrir correctement sa famille, c'est cela votre fidélité à Dieu qui est venu pour les pauvres AUSSI ?
1 personne(s) aime(nt)  
Posté le 16 Juillet 2009 à 21h23
Bonjour,voila plus de 2 ans que j'ai écouté ce message et depuis j'ai compris toute l'importance de la fidélité et de la rigueur de ce devoir envers DIEU et du besoin de ses oeuvres.Je peux vous garantir que je suis heureux de donner chaque mois et que DIEU me permet de donner un peu plus depuis quelques mois.N'oublions pas que tout lui appartient et qu'il fait grace chaque jour,c'est une question de foi,de courage et d'amour.
1 personne(s) aime(nt)  
Posté le 7 Mai 2009 à 09h54
Bonjour à tous, Ne sortons pas du contexte avant de dire AMEN ! Le problème aujourdh'ui est que beaucoup de pasteurs se refusent "inconsciemment" de prêcher sur la puissance qui se cache derrière le donner. Je pense que c'est là où l'accent devrait être mis car si les chrétiens donnent sous la contrainte et non avec joie/libéralité, ils se replacent sous la loi qui est malédiction. Certes Jésus n'est pas venu abolir la loi mais l'accomplir ! Mais de quelle loi s'agit-il quand on sait qu'il y en avait 3 à l'époque ? Méditons tous là dessus et laissons-nous édifier par le Saint Esprit. Dans la joie et la paix de notre Seigneur Jésus Christ.
2 personne(s) aime(nt)  
Posté le 16 Février 2009 à 16h31
Merci beaucoup pour ce message Pasteur. Que Dieu vous benisse. Seigneur aide-moi a etre toujours fidele dans la dime. Amen
Posté le 4 Septembre 2008 à 00h42
seigneur je te demande pardon de se ke je t'ai vole la dixiéme par ki te revénait. saint esprit aide moi a payé ma dime. seigneur, je ne veux pas ke les écluses des cieux se ferme pour moi. aide moi jesus je ne veut plus desobeit a ta parole. merci pasteur pour tout les message ke vous nous apporté soyez beni ke dieu vous remplise davantage
  David (Martinique)
Posté le 27 Novembre 2007 à 15h16
L'homme a toujours eu des problèmes comportementaux avec l'argent. La dîme qui servait anciennement à pourvoir aux besoins de ceux qui étaient consacrés au service du temple (sacrificateurs, lévites, chantres...) et à pourvoir aux besoins des plus pauvres, semble aujourd'hui mal enseignée. Le Christ Jésus lui a appelé à aimer notre prochain comme nous même et à ne devoir à personne si non que de l'aimer. Quoi penser de tous ces gens qui participent à des activités d'église (musique, chants, ménages, secrétariat ...etc) de façon régulière et surtout bénévole, tandis que ceux qui enseignent sont rémunérés ? Y-aurait-il une échelle de valeurs dans les fonctions ? Si le nouveau testament exhorte à subvenir aux besoins des enseignants, ne pourrait-on étendre ce traitement aux autres ministères ? Où est le problème ? DIEU aime les balances équilibrées.