Qu'est-ce que la prière ?
Par Jean-Claude Guillaume   2 commentaires  
       
 

Question d'un Internaute : "Est-ce possible que l'on ne sache pas quelles prières utiliser pour se sortir des problèmes précis ? Si oui, pouvez-vous m'en proposer ?"

Le domaine de la prière, dans le monde religieux, a été complètement détourné de son but initial, qui est de converser avec Dieu.

Pour beaucoup, prier c'est réciter des prières apprises par cœur. Je ne dis pas que le contenu de prières écrites n'ait pas de valeur. Beaucoup de psaumes sont des prières, et ils sont une grande source d'inspiration. Mais par la pratique rituelle de prières apprises, on en arrive vite aux "vaines paroles" dont Jésus parle :

"En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez." (Mat 6.7-8)

Il en existe un exemple frappant dans l'utilisation du chapelet. Cette pratique sous-entend que l'on croit davantage à la vertu inhérente à la prière elle-même qu'à la disposition du cœur de celle ou celui qui prie.

Nous ne pratiquons pas ce genre de prière. Pour nous, prier, c'est s'adresser à Dieu avec nos propres paroles, en lui exposant ce qui habite notre cœur, comme un enfant s'adresserait à son père (Aurait-il besoin qu'on lui débite une récitation ?).

Exposez donc vos problèmes à votre Père céleste, dans votre propre langage. Il le comprend parfaitement.

La prière est le fil du téléphone qui nous relie à Dieu. Or, pour nous qui ne sommes pas employés aux PTT, ce n'est pas le fil qui compte, c'est ce qui passe par le fil. Certains s'imaginent que pour être très spirituel, il faut passer des heures en prière. Souvent, durant ces heures de devoir de prière, on rabâche les mêmes choses. Ce qui compte c'est cette communion avec Dieu, avec une confiance enfantine qu'il connaît le moindre de mes besoins. La conversation que j'ai avec lui prend alors une tout autre tournure. Le chronomètre est oublié, et que notre échange d'amour dure deux minutes ou cinq heures n'a aucune importance.

La véritable prière n'est pas un devoir religieux. Elle est quelque chose de naturel chez le Chrétien. Je ne considère pas comme un "devoir" de parler à ma femme, même si je n'utilise pas la journée entière à le faire !

 

Poster un commentaire

 
 

Vos commentaires (2)

Trier les commentaires : par date | par vote
Posté le 9 Août 2012 à 15h46
qUE la prière soit une communication directe avec Dieu, Il nous connaît bien, mais nous devons demander sans cesse, le Seigneur est à notre écoute, sachons entendre ce qu'Il dit à notre coeur dans le silence.
Posté le 17 Mars 2012 à 00h30
je suis tout à fait d'accord avec vous. Mais il arrive des moments où on est dans le désert, où la ferveur de s'adresser à son sauveur n'est pas là, et je penses qu'à ce moment, non pas par devoir, mais par fidélité à l'amour qu'on a pour le Christ, qu'on peut choisir de s'aider par la prière des autres, de répéter une prière qui nous tiens à cœur comme on voit Jésus le faire à Gethsémanie, Il répète trois fois la même prière. La répétition est la prière des pauvres, elle ne manque pas d’intérêt si on la fait avec son cœur.