Mais si maman , je VEUX l'avion ! …
Par Elisabeth Dugas   8 commentaires  
       
 
Je viens de lire le blog d'Alain Auderset. Je ne sais pas pour vous mais à chaque fois je me régale ! J'ai bien ri quand il annonce que son fils veut un char d'assaut ou un vaisseau spatial pour son anniversaire … (des vrais bien sûr, pas des miniatures !)

Du coup ça me ramène quelques années en arrière, quand j'étais alors jeune maman ...
On était en novembre et mon fils de presque trois ans, m'accompagnait au supermarché. En arrivant il lève la tête et aperçoit « l'AVION », celui qu'il avait vu sur la couverture du catalogue de jouets de Noël. Il l'avait aussitôt demandé avec beaucoup de conviction mais on lui avait expliqué que c'était un dessin et qu'il n'existait pas.

Pas de chance pour notre crédibilité : en arrivant pour faire les courses on ne voyait que lui, « l'AVION ». Alors comme il n'avait visiblement pas abandonné son idée, il s'est remis à le réclamer … Il y avait un enfant (en photo) dedans donc il pouvait très bien l'utiliser LUI AUSSI. Devant cette logique infaillible et la certitude de ne plus pouvoir entrer dans le magasin sans déclencher l'arrivée des secours, j'ai décidé de le mettre à la halte-garderie quand je devais faire des courses, pendant tout le temps de la présence de « l'AVION ». Je pense aussi avoir éliminé le fameux catalogue.

Je suis souvent effarée de voir des familles entières faire les courses. Inutile de dire que l'ambiance est assurée et que ça se termine très souvent par des cris et des pleurs … sauf si les parents cèdent et achètent le paquet de friandises ou le jouet convoité. Quand je passe à la caisse, je vois souvent les regards triomphateurs de ceux qui ont réussi à faire craquer leurs parents ... une fois de plus ? Ils sont faciles à reconnaître, car ils tiennent l'objet précieux du moment bien serré dans leurs petites mains (dès fois que les parents changeraient d'avis au dernier moment)

Nous avons tous notre arrière-plan et nos propres convictions sur l'éducation. Nous avons aussi nos questions et nos incertitudes, mais nous, parents et grands-parents chrétiens, avons aussi un atout majeur dans nos jeux : le Saint-Esprit !

S'il vous arrive d'avoir une énorme envie de « décalquer » votre charmant bambin, ou plus simplement de ne plus savoir où vous cacher quand votre petit chéri pique sa colère du siècle, n'hésitez pas à demander au Seigneur de vous donner SA sagesse, celle qui vous manque tant à cet instant clé, et soumettez-lui vos pensées et vos émotions. Puis respirez un grand coup (ou même plusieurs grands coups). Je vous l'assure : ça marche !

Un conseil : quand vous quittez la caisse ou le magasin après un épisode « difficile », ne cherchez pas le regard des autres parents … Ils sont souvent encore plus gênés que vous !

Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Galates 5 : 22

Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Jacques 1 : 5
 

Poster un commentaire

 
 

Vos commentaires (8)

Trier les commentaires : par date | par vote
Posté le 14 Avril 2012 à 00h51
Merci pour ce merveilleux message qui nous permet de mieux éduquer nos enfants
Posté le 13 Avril 2012 à 06h07
Comment vrai. Ah pauvre parents qui cèdent ils n'en ont pas fini . S'ils ont commencé à laisser gagner les enfants sur eux habituellement ca ne se termine pas après la première capitulation ca continue et pire parfois. Que l'Éternel leur viennent en aide. Amen. Sunshine. Qc.xxx
Posté le 11 Avril 2012 à 21h37
Saint esprit, j'ai tellement besoin de toi en ce moment car tout croule autour de moi, viens et libere moi au nom de jesus. QDVB. KADY
Posté le 11 Avril 2012 à 12h45
Il vaut mieux ne pas attendre "cet instant clé",pour demander à Dieu,la "sagesse" d'éduquer l'enfant à réfréner ses envies, quand vous avez dit :NON!Un NON ferme et qui n'admet pas de contestation! Ce despotisme(non pas de moi!) de certains enfants vient souvent du laxisme des parents,à l'égard de leurs bambins...Aucune discipline!L'enfant roi; et toutes les dérives qui vont avec!Dès lors,il n'est pas étonnant que les passages dans les centres commerciaux deviennent de véritables guerillas! Nos enfants sont nos premiers"juges"!Leur comportement à l'extérieur témoigne, mieux que quiconque de qui nous sommes vraiment!
Posté le 11 Avril 2012 à 10h11
A chaque génération son éducation... Lorsque j'avais mes 4 enfants petits, j'évitais de les emmener dans les magasins....trop de tentations... Aujourd'hui, j'emmène mes petits-enfants, je leur explique qu'on ne peut pas tout acheter dans le magasin et je suis surprise de voir "qu'ils comprennent" ! et qu'ils ne font pas de drames. Cela prouve que les parents ont bien fait leur travail, qu'ils parlent et expliquent bien aux enfants, et cela me rassure. Si ce n'était pas le cas, je ne les emmènerait pas dans les magasins, car les cris et les larmes seraient trop difficile à gérer pour moi. Les enfants "comprennent" si on prend le temps de leur expliquer les choses,
2 personne(s) aime(nt)  
  Réponse de geogui (France)
Posté le 11 Avril 2012 à 12h48
Je serais tenté d'ajouter :si on les éduque à comprendre! Bien à toi,Eveline!
  Réponse de jipy74 (France)
Posté le 16 Avril 2012 à 21h32
J'emmène mes enfants faire les courses avec moi ils ont 3 et 5 ans, ils prennent parfois un caddie à leur taille d'autre fois non. ils tiennent parfois la liste de course et rayent au fur à mesure que nous remplissons le caddie. Ils ne me font pas la comédie pour obtenir quoi que soit, cela ne marche pas. Mais ils ne manquent de rien pas une semaine ne passe sans qu'ils aient à la fin du repas des bonbons ou des chocolats. Ils ne sont pas toujours faciles mais je ne suis pas parfait. Merci Seigneur pour mes enfants et ma femme tu nous viens en aide pour leur donner le désir de marcher dans tes voies!!!
Posté le 17 Avril 2012 à 09h37
Réponse pour JIPY 74 : c'est très bien de faire participer les enfants aux achats dans les magasins, cela les apprend et les responsabilise. Ainsi ils sont actifs et se sentent utiles, très bonne méthode !